/travel/destinations
Navigation

7 bonnes raisons d'aller au New Hampshire

Vue sur la rivière Piscataqua.
Photo Fotolia Vue sur la rivière Piscataqua.

Coup d'oeil sur cet article

PORTSMOUTH, New Hampshire | Collé sur le Québec, le New Hampshire est une destination intéressante pour une courte escapade. Voici sept bonnes raisons de partir à la découverte de Portsmouth, ville côtière de ce petit État de la Nouvelle-Angleterre.

1 La bière locale

Earth Eagle Brewings
Photo tirée de facebook
Earth Eagle Brewings

Fidèle aux habitudes de la Nouvelle-Angleterre, le New Hampshire compte plus de 40 brasseries, dont plusieurs sont artisanales, comme Earth Eagle Brewings (eartheaglebrewings.com) situé en plein cœur de Portsmouth. Coup de cœur pour leur bière William Wallace, d’inspiration écossaise et aux accents de bruyère et de genévrier. Les amateurs de bières se feront aussi un plaisir de prendre part à l’un des tours guidés, comme celui de Granite State Growler. En prime, leur guide Mark est un mordu de l’histoire du New Hampshire.

Vue sur la rivière Piscataqua.
Photo courtoisie

www.nhbeerbus.com

2 Les vieux fantômes

Portsmouth est la troisième plus vieille ville des États-Unis. Il n’est donc pas étonnant de remarquer tant de vieilles maisons dans le quartier historique près du Strawberry Banke Museum, un musée en plein air rappelant la vie des premiers colons. La guide touristique Joan Chawziuk, de Portsmouth Harbour Trail Tour, connaît très bien le coin. Elle connaît même des légendes de maisons hantées, comme l’histoire récente de cette étudiante suédoise qui avait loué une chambre dans une demeure ancestrale. Non seulement la jeune femme entendait-elle cogner à sa porte sans raison, mais elle entendait aussi des pas faisant craquer le plancher du deuxième étage quand elle était seule avec la dame de la maison au rez-de-chaussée... Il y a des anecdotes de ce genre dans à peu près chaque maison du quartier. Les adeptes d’histoires d’horreur seront ravis.

www.portsmouthnh.com/harbour-trail-historic-tour

3 L’esprit de communauté

De la délicieuse pâtisserie française La Maison Navarre à la librairie Portsmouth Athenaeum, en passant par le pub The Press Room; tout se fait à pied au centre-ville de Portsmouth. Mis à part un café et un hôtel appartenant à de grandes chaînes américaines, la plupart des restaurants et des boutiques sont indépendants. Cela apporte inévitablement beaucoup de charme à la municipalité et donne envie d’aller jeter un coup d’œil à chaque adresse.

4 L’amour des chiens

En plus d’entretenir un fort esprit de communauté, les habitants de Portsmouth adorent les chiens, qui sont absolument bienvenus en ville. Ils peuvent non seulement accompagner leur maître sur les terrasses des restaurants l’été, mais ils peuvent même entrer dans certaines boutiques avec eux. Par-dessus tout, la plupart des commerçants laissent un bol d’eau fraîche au pas de leur porte pour étancher la soif de Pitou pendant la cani­cule.

5 Les huîtres

La Franklin Oyster House sert des huîtres depuis 150 ans à Portsmouth
Photo Agence QMI, Catherine Lefebvre
La Franklin Oyster House sert des huîtres depuis 150 ans à Portsmouth

Qui dit Nouvelle-Angleterre en bord de mer, dit forcément fruits de mer. Même en plein hiver, il n’est pas rare de trouver du homard un peu partout sur les menus, que ce soit sur une pizza, dans un macaroni au fromage ou dans une incroyable bisque. Mais il y a aussi l’option des huîtres. Un arrêt à la Franklin Oyster House est quasiment obligé pour en profiter pleinement: cela fait pas moins de 150 ans qu’ils servent des huîtres aux habitants et aux visiteurs de Portsmouth. Le décor rappelle d’ailleurs une autre époque, bien que l’ambiance y soit des plus contemporaines.

www.franklinoysterhouse.com

6 L’histoire

La maison de John Langdon, sénateur du New Hampshire et l’un des 
Pères fondateurs des États-Unis, à Portsmouth.
Photo Agence QMI, Catherine Lefebvre
La maison de John Langdon, sénateur du New Hampshire et l’un des Pères fondateurs des États-Unis, à Portsmouth.

Le New Hampshire est bien connu pour sa devise «Live Free or Die» apposée sur les plaques d’immatriculation de ses voitures. Elle viendrait du général John Stark, un soldat important dans la Révolution américaine. À défaut de pouvoir se présenter à une soirée en l’honneur de la bataille de Bennington, il aurait envoyé la note «Live free or die: Death is not the worst of evils» (Vivre libre ou mourir: La mort n’est pas le pire des maux) pour que les convives puissent lever leur verre.

La marina devant l’hôtel Wentworth by the Sea, à New Castle, à côté de Portsmouth, au New Hampshire.
Photo Agence QMI, Catherine Lefebvre
La marina devant l’hôtel Wentworth by the Sea, à New Castle, à côté de Portsmouth, au New Hampshire.

Pour revivre d’autres pans de l’histoire de l’État, on se rend du côté de New Castle, à l’hôtel Wentworth by the Sea. C’est l’un des derniers hôtels restants de la période dorée («Gilded Age»). C’est aussi là que Theodore Roosevelt a réuni les Russes et Japonais afin de signer le traité de Portsmouth et de mettre ainsi fin à la guerre les opposant entre 1904 et 1905. Ce geste lui avait d’ailleurs valu le prix Nobel de la paix en 1906.

www.wentworth.com

7 La faune et la flore marine

Seacoast Science Center
Photo tirée de facebook
Seacoast Science Center

Situé au bord de la rivière Piscatagua et collé sur le Maine, le sud-est du New Hampshire est l’endroit idéal pour approfondir nos connaissances marines. Le Seacoast Science Center est justement conçu pour mieux comprendre l’importance de la flore et de la faune présentes dans la région. Histoire de créer des rapprochements avec le monde marin, il y a même un aquarium dans lequel nous pouvons plonger la main pour flatter des requins-chats chaînés, des étoiles de mer et une petite raie.

www.seacoastsciencecenter.org