/lifestyle/food
Navigation

Jérôme Ferrer et Juste pour rire font équipe en restauration

Coup d'oeil sur cet article

Le chef Jérôme Ferrer et Gilbert Rozon, président fondateur du Groupe Juste pour rire, ont décidé de faire équipe en restauration en lançant Jerry – Casse croûte du terroir de Montréal.

Le chef Jérôme Ferrer et Gilbert Rozon, président fondateur du Groupe Juste pour rire, ont décidé de faire équipe en restauration en lançant Jerry – Casse croûte du terroir de Montréal.

Cette bannière créée afin de valoriser le Québec – et plus particulièrement la métropole – s’articulera autour de l’humour. On y promet «une évasion gourmande typiquement québécoise» grâce à de «grands classiques» culinaires.

«Pour moi, c’est une fierté de faire rayonner Montréal, le Québec, Juste pour rire et la gastronomie locale», s’est réjoui mardi Jérôme Ferrer, président du Groupe Europea, en conférence de presse.

«Cette aventure a commencé il y a deux ans, quand Gilbert et son équipe m’avaient invité à Bouffons Montréal, un fabuleux festival de cuisine de rue... J’ai pris la piqûre...», s’est souvenu le restaurateur.

Bonheur et nouveaux vins

Pour Gilbert Rozon, le mariage entre sa compagnie et l’art culinaire d’un des chefs les plus réputés de Montréal s’explique aisément.

«Dans le vocabulaire de Juste pour rire, ç’a commencé évidemment avec les humoristes, mais le but c’était d’amener du bonheur aux gens...»

«Ce restaurant-là, j’en suis très fier. Ce que nous allons apporter, c’est un soupçon d’humour. On ne va pas essayer de faire rire les gens à toutes les tables, mais on a plusieurs ingrédients en tête... Le but, c’est de faire rayonner notre gastronomie, de faire de la bouffe de qualité accessible.»

Des projections de l’émission «Les gags» seront notamment offertes aux clients de l’établissement. Une boutique Juste pour rire agrémentera également les lieux.

De plus, pour rehausser l’expérience gastronomique, le chef et Gilbert Rozon se sont assuré les services du sommelier François Chartier. Nommé ambassadeur des vins, ce dernier a permis la création de trois nouveaux crus.

L’Europe dans la mire

Alors qu’il y a déjà 10 restaurants Jerry, un onzième ouvrira ses portes en mai. Avec leur partenariat, les propriétaires ont des visées internationales.

«Le concept de Jerry, pour moi surtout, immigrant français qui a été accueilli il y a près de 15 ans, c’est de développer cette bannière à travers le monde, a précisé Jérôme Ferrer. La semaine prochaine, on s’en va à Paris pour la Salon de la franchise. Avec notre équipe, on projette d’ouvrir un restaurant à Paris en 2018.»

Une installation à Barcelone, en Espagne, figure également dans les plans de l’équipe, tout comme le développement du marché américain.