/news/politics
Navigation

Congés parentaux: les changements proposés par Ottawa sont insuffisants

Congés parentaux: les changements proposés par Ottawa sont insuffisants
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Les modifications que souhaite apporter le fédéral aux prestations de congé de maternité ne profiteront pas aux familles à faible revenu, conclut une étude.

L’Institut de recherche en politiques publiques (IRPP) juge insuffisante l’intention du gouvernement Trudeau d’étaler sur un an et demi, plutôt que sur près d’un an comme c’est le cas présentement, la période de versement des prestations.

Cette initiative devra s’accompagner de mesures supplémentaires pour pallier aux «importantes lacunes» du régime actuel de prestations d’assurance-emploi pour congé de maternité et parental qui, d’après l’étude, désavantagent surtout les familles à faible revenu, ainsi que les travailleurs à temps partiel, contractuels ou autonomes.

L’IRPP compare aussi le régime fédéral de prestations et de congés parentaux en place avec celui du Québec qu’il juge plus efficace.

«Le régime québécois assure une bien meilleure couverture que le régime fédéral, qui exclut plus de 20 % des mères qui travaillaient avant d'accoucher ou d'adopter un enfant. Or le travail atypique gagne en ampleur, et de plus en plus de parents pourraient se voir refuser des prestations si les règles ne sont pas actualisées», indique l’étude.

Le bureau ministre fédéral de la Famille, Jean-Yves Duclos, s’est contenté de dire qu’il avait pris connaissance du rapport de l’IRPP.

«Nous avons pris un engagement pendant la campagne électorale et à la suite des consultations sur cette question, nous sommes à développer les options afin d’offrir une meilleure flexibilité aux parents», a indiqué un porte-parole du ministre, Mathieu Filion.