/news/education
Navigation

Le ministre Proulx promet un plan d’action sur le numérique dans les écoles

Le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx
PHOTO D'ARCHIVES, AGENCE QMI Le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, travaille sur un plan d’action pour accentuer la présence du numérique dans les écoles du Québec.

«Le numérique sera un des plans d’action de la politique sur la réussite éducative» qui sera dévoilée ce printemps, a-t-il indiqué jeudi avant-midi, à l’ouverture du Rendez-vous des écoles francophones en réseau, qui se déroule jusqu’à vendredi à Québec.

«Il sera question de l’accès aux infrastructures technologiques, oui enfin on va pouvoir parler d’accessibilité pour tous à la grandeur du territoire. On va parler des outils numériques pour faciliter l’apprentissage et du développement des compétences du XXIe siècle, tel que – et ce n’est pas tabou d’en parler – du codage et de la programmation», a-t-il ajouté.

En France, en Nouvelle-Écosse et en Colombie-Britannique, des robots ont fait leur apparition dans les écoles depuis l’automne puisque l’apprentissage des rudiments de la programmation informatique est désormais obligatoire pour tous les élèves. Au Québec, des initiatives existent, mais elles sont basées sur la volonté de chaque enseignant.

Au ministère de l’Éducation, les documents qui renferment les lignes directrices concernant l’enseignement des technologies en classe n’ont pas été mis à jour depuis une quinzaine d’années. On y fait notamment référence à l’utilisation du télécopieur et même de... disquettes.

100 profs audacieux

Le ministre Proulx, qui est convaincu que le numérique représente une «extraordinaire opportunité» pour le réseau scolaire, veut par ailleurs réunir une centaine d’enseignants «passionnés et audacieux partout au Québec», via les nouvelles technologies, afin d’échanger avec eux sur les innovations à mettre en place dans les écoles québécoises.

Il a par ailleurs créé, au ministère de l’Éducation, une Direction de la veille stratégique, chargée de recenser les meilleures pratiques dans les écoles à travers le monde.

«C’est bien de rénover (les écoles), mais il va falloir construire des écoles du futur», a-t-il affirmé, ce qui lui a valu des applaudissements des participants réunis dans la salle.

Les rénovations d’école sont toutefois loin d’être terminées, puisque selon un document du ministère de l’Éducation rendu public récemment, des centaines d’écoles sont toujours en mauvais ou très mauvais état.