/finance/business
Navigation

Hydro-Québec paiera 300 M$ pour brancher trois parcs éoliens

La décision de la société d’État ne fait toutefois pas l’unanimité

Éolienne
Photo les archives, AFP Hydro-Québec a pris l’engagement de faire l’acquisition de 446,4 nouveaux mégawatts pendant 25 ans à trois producteurs d’énergie éolienne au Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Hydro-Québec va payer 300 millions $ d’ici 2019 pour intégrer trois nouveaux parcs éoliens à son réseau de transport électrique, a appris Le Journal. Une décision qui est loin de faire l’unanimité.

«C’est beaucoup d’argent qu’Hydro-Québec continue d’investir pour de l’énergie dont elle n’a pas besoin», a indiqué jeudi l’analyste en énergie Jean-François Blain.

Dans une décision qui vient d’être approuvée par la Régie de l’énergie, Hydro-Québec a prévu 200 millions $ pour la construction de nouvelles lignes de transport et 100 millions $ pour renforcer la stabilité de son réseau dans l’est du Québec.

Hydro-Québec s’est engagée à acheter 446,4 nouveaux mégawatts (MW) pendant 25 années à trois différents producteurs d’énergie éolienne situés en Gaspésie, dans le Bas-Saint-Laurent et en Beauce.

Or, la société d’État n’avait jamais dévoilé le coût total pour connecter ces trois parcs éoliens à son réseau de transport d’électricité.

La facture aux clients?

Selon M. Blain, les 300 millions $ injectés par Hydro-Québec dans son réseau seront éventuellement facturés à ses clients résidentiels par de nouvelles hausses de tarifs.

L’analyste soutient que la société d’État a erré devant la Régie de l’énergie en justifiant ces nouveaux investissements par une «croissance des besoins de sa clientèle».

«Car c’est tout à fait faux. Hydro-Québec n’a jamais eu autant de surplus d’électricité dans ses coffres et elle continue d’en acheter sous la bénédiction de la Régie de l’énergie», a-t-il déploré.

Chez Hydro-Québec, on dit répondre à la demande du gouvernement du Québec d’acquérir de l’énergie éolienne à des producteurs privés.

«C’est la suite des appels d’offres lancés ces dernières années. On doit maintenant intégrer cette énergie à notre réseau», a souligné le porte-parole de la société d’État, Marc-Antoine Pouliot.

Des surplus Monstres

D’ici 2027, les surplus estimés d’Hydro-Québec atteindront les 113 térawattheures (TWh), selon des documents déposés devant la Régie de l’énergie. Un térawattheure peut alimenter 50 000 maisons.

Cette année et l’an prochain, Hydro-Québec prévoit gérer des surplus de 26,4 TWh en raison de l’entrée en service de nouveaux parcs éoliens.

Selon M. Blain, les surplus estimés de 113 TWh représenteront des «dépenses inutiles» de 11,8 milliards $ au cours des 10 prochaines années pour Hydro-Québec.

Les 3 nouveaux parcs éoliens

Roncevaux:

  • Mise en service : décembre 2016
  • Lieu : plateaux de la Matapédia, Gaspésie
  • Puissance : 74,8 mégawatts

Nicolas-Riou:

  • Mise en service : 1er décembre 2017
  • Lieu : St-Médard et St-Eugène-de-Ladrière, MRC des Basques
  • Puissance : 224,4 mégawatts

Mont Sainte-Marguerite:

  • Mise en service : 1er décembre 2017
  • Lieu : St-Sylvestre et St-Séverin, Beauce
  • Puissance : 147,2 mégawatts