/news/society
Navigation

Routes fermées : 700 000 litres de lait jetés à cause de la tempête

Bloc industrie laitière
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

La fermeture des axes routiers liant le Bas-Saint-Laurent à l’ouest de la province, mercredi, a entraîné la perte de centaines de milliers de litres de lait.

«Les camions étant bloqués sur les routes et incapables de ramasser le lait chez les producteurs, la Fédération a dû donner le signal aux producteurs de jeter leur lait», a confirmé le président des Producteurs de lait du Bas-Saint-Laurent, Gabriel Belzile.

Au total dans la journée de mercredi, c’est 570 000 litres de lait qui ont été jetés au Bas-Saint-Laurent et 700 000 litres au Québec, ce qui représente des pertes approximatives de 500 000 $.

À la ferme Bélanger de L’Isle-Verte, ce sont 5000 litres de lait qui ont été perdus. «Moi c’est la deuxième fois que ça m'arrive en 26 ans», a indiqué le propriétaire, Bruno Bélanger.

Les Producteurs de lait du Québec devraient, en principe, assumer les pertes, selon M. Belzile.

L'île Verte dans le noir

Autre impact de la tempête: une panne électrique dans le secteur ouest de la paroisse Notre-Dame-des-Sept-Douleurs sur l’île Verte a duré plus de 24 heures. Le pont de glace ne tenant plus, l’équipe d’Hydro-Québec a dû attendre que les vents se calment pour traverser en hélicoptère.

«Où ça causait plus de problèmes c’est au niveau de l’approvisionnement en eau, a expliqué le maire Léopold Fraser. Ça touchait sept résidences, ces résidences-là ont un chauffage au bois, sauf le dispensaire où il commençait à faire froid.»

Budgets épuisés

Le Bas-Saint-Laurent se remet tranquillement de la tempête. Dans la plupart des municipalités, les opérations de déneigement étaient toujours en cours. D’ailleurs, plusieurs ont déjà dépassé leur budget, comme Trois-Pistoles (12 000 $) et Rivière-du-Loup (55 000 $).