/news/politics
Navigation

Seul le sous-ministre à la Santé a une prime 24 h/24

Séance d'information, rapport, Centre universitaire de Santé M
Jocelyn Malette Michel Fontaine est le seul et unique mandarin de l’État qui bénéficie d’une «prime de disponibilité».

Coup d'oeil sur cet article

Dans l’appareil de l’État, seul le sous-ministre à la Santé a l’obligation d’être disponible en tout temps, a appris Le Journal.

La tempête qui frappe le gouvernement Couillard a mis en lumière le fait que certaines fonctions requièrent une pleine disponibilité pour faire face aux crises.

Les critiques fusent à l’endroit de la haute direction du ministère des Transports pour sa gestion chaotique de l’évacuation de l’autoroute 13, où 300 automobilistes sont restés coincés dans leur véhicule toute la nuit. Sur la sellette, même les ministres Laurent Lessard et Martin Coiteux ont dû répondre de leur emploi du temps au beau milieu de la tempête.

Majoration de 16 000 $

Vérification faite, Michel Fontaine est le seul et unique mandarin de l’État qui bénéficie d’une «prime de disponibilité», qui lui permet de toucher une majoration d’un peu plus de 16 000 $ en plus de son salaire annuel de 232 000 $.

Cette allocation est octroyée pour «assurer la continuité dans la dispensation de services de santé ou de services sociaux afin d’éviter toute rupture de ceux-ci», stipule le règlement. La prime commande une «offre des services 24/24 heures et 7 jours par semaine [...] et une disponibilité sur une base régulière en dehors de ses heures normales de travail».

Au politique de décider

Interrogée par notre Bureau parlementaire sur la possibilité que cette prime soit offerte aux sous-ministres aux Transports et à la Sécurité publique, qui devraient également avoir à réagir à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, la porte-parole du Secrétariat aux emplois supérieurs a renvoyé la balle au politique. «Il est de la prérogative du gouvernement d’octroyer ou non la prime», a insisté Émilie Lord.

Au cabinet du ministre Lessard, on ignorait même l’existence de cette allocation.