/news/society
Navigation

Vingt Montréalaises d’exception sont nommées «Bâtisseuses de la Cité»

Françoise David
Photo d'archives, Agence QMI Françoise David

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – L’ex-députée solidaire Françoise David figure parmi les 20 femmes d’exception proclamées «Bâtisseuses de la Cité» par la Ville de Montréal cette année.

Chaque année, depuis 2011, des Montréalaises sont honorées «en reconnaissance de leur contribution exceptionnelle au développement de la métropole», a rappelé le cabinet du maire et du comité exécutif, vendredi, ajoutant qu’à l’occasion du 375e anniversaire de Montréal, «la Ville a souhaité rendre hommage à 20 Montréalaises provenant d’autant d’arrondissements et à une grande Montréalaise issue des Peuples autochtones en créant le Prix Origine».

Ainsi, pour l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie, Mme David a été honorée à titre de «militante féministe et activiste de renom», ayant œuvré dans les communautaires, militants et politiques.

Le nouveau prix créé cette année, le Prix Origine, a été accordé à Alanis O’Bomsawin, «cinéaste engagée dans les causes des Peuples autochtones». «Sa contribution documentaire sur le sujet est sans commune mesure», a souligné la Ville, dans un communiqué de presse.

Les autres «Bâtisseuses de la Cité» sont:

  • Maysoun Faouri (Ahuntsic-Cartierville): militante pour l’élimination de la violence faite aux femmes, pour l’accès à l’emploi pour les femmes immigrantes et pour la réduction des inégalités de santé vécues par celles-ci.
  • Dorothy Abike Wills (Anjou): grande défenderesse des droits des minorités et membre fondatrice de la Ligue nationale des Noirs du Canada.
  • Justine Lacoste Beaubien (1877-1967) (Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce): cofondatrice de l’Hôpital Sainte-Justine.
  • Esther Blondin (1809-1890) (Lachine): fondatrice de la congrégation des sœurs de Sainte-Anne.
  • Louise Lemieux-Bérubé (LaSalle): fondatrice du centre culturel et communautaire Henri-Lemieux et de la corporation des Métiers d’Arts de Montréal.
  • Patsy Van Roost (Le Plateau-Mont-Royal): artiste et citoyenne inspirante. Elle révolutionne la participation citoyenne et les relations de voisinages dans plusieurs quartiers de Montréal à travers des projets créatifs.
  • Édith Cyr (Le Sud-Ouest): militante de renom dans le domaine de l’habitation communautaire.
  • Claire Kirkland-Casgrain (1924-2016) (L’île-Bizard–Sainte-Geneviève): première femme députée de l'Assemblée législative du Québec. Elle fût aussi la première femme membre du conseil des ministres et première femme juge au Québec.
  • Edith Maud Eaton (1865-1914) (Mercier–Hochelaga-Maisonneuve): première auteure nord-américaine d’origine chinoise.
  • Césira (Ansleme) Parisotto (1909-1992) (Montréal-Nord): religieuse dévouée et fondatrice de plusieurs institutions dont l’école primaire et secondaire Marie-Clarac et l’hôpital Marie-Clarac, à Montréal-Nord.
  • Marcelle Ferron (1924- 2001) (Outremont): artiste en arts visuels parmi les plus marquantes du XXe siècle.
  • Elisabeth-Ann Williams (Pierrefonds-Roxboro): grande mentore auprès des jeunes de son arrondissement.
  • Jeanne Lapierre (1913-2005) (Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles): Initiatrice des programmes de sensibilisation destinés aux enfants d'âge préscolaire et cofondatrice de l'AFEAS de Pointe-aux-Trembles.
  • Christine Durocher (Saint-Laurent): instigatrice de l’introduction du concept de pédiatrie sociale dans le milieu communautaire de l’arrondissement de Saint-Laurent.
  • Ellen Schryburt (Saint-Léonard): fondatrice de l’Accueil aux immigrants de l’Est de Montréal et du Garde-manger.
  • Violet Grant States (Verdun): première femme noire à être acceptée dans un orchestre majeur au Canada.
  • Agnes C. Higgins (1911-1985) (Ville-Marie): scientifique et diététiste reconnue pour son apport au milieu de la nutrition prénatale et maternelle.
  • Marjorie Ville-Franche (Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension): directrice générale de la Maison d’Haïti.