/news/society
Navigation

De délinquant à conférencier

Sur scène, il rend hommage à son père mort du cancer tout en traitant de développement personnel

Antoine BIlodeau, conférencier et Miguel Comeau-Lebeau
Photo Amélie St-Yves Antoine Bilodeau donne la parole à des gens pendant ses conférences. Le 22 mars, son invité sera Miguel Comeau-Lebeau, devenu paraplégique à la suite d’un accident de voiture.

Coup d'oeil sur cet article

Un jeune homme de 21 ans qui étudie à Québec rend hommage à son père emporté par le cancer dans sa première conférence sur le développement personnel. Même quand tout allait mal à l’adolescence et qu’il s’est fait arrêter par la police, son père était là, à croire en lui.

Avec ses cheveux blonds bien coiffés sur le côté et ses yeux clairs et allumés, il est difficile de croire que le conférencier Antoine Bilodeau a été autre chose qu’un premier de classe dans le passé.

Pourtant, il y a quelques années à peine, il ne fréquentait pas que des enfants de chœur et a même été arrêté par la police pour un délit mineur.

À ce moment, son père, l’infirmier retraité Gérald Bilodeau, a prononcé des paroles qui allaient changer sa vie.

«Il m’a emmené dans le cabanon et m’a dit: “Mon fils, toi aussi tu es capable de faire en sorte que les gens soient fiers de toi”», raconte-t-il, les yeux dans l’eau.

Poussé par son père

Antoine s’est discipliné à partir de ce moment-là. Quelques années plus tard, il a commencé à écrire une conférence sur le développement du plein potentiel.

La maladie est toutefois venue perturber le petit bonheur tranquille. Le jeune homme apprenait le 26 décembre 2015, au sous-sol de la maison familiale de Victoriaville, que son père allait bientôt mourir d’un cancer du poumon.

«Ce qui est vraiment beau, c’est que mon père a attendu au lendemain de Noël pour ne pas gâcher ma magie des fêtes», dit-il.

Antoine aurait tellement souhaité que son père assiste à sa première conférence intitulée J’Ose et je deviens discipliné, signé : ma p’tite touche d’humanité. Malheureusement, Gérald Bilodeau est décédé trop tôt, le 12 août 2016.

«Quelques semaines avant son décès, il se sentait dépérir et savait qu’il ne serait pas présent à ma première conférence. Il m’a dit qu’il avait vu mon évolution depuis qu’on s’était parlé et qu’il était très fier de moi, et puis il m’a donné les clés de sa voiture», raconte Antoine, envahi par l’émotion.

La première fois

Le jeune homme a présenté sa conférence pour la première fois en février au cégep de Sainte-Foy.

«Mon père m’avait dit de regarder en haut quand j’allais terminer ma première conférence et que lui aussi m’applaudirait», raconte-t-il, en souriant.

La conférence d’Antoine porte sur les limites qu’on s’impose soi-même et sur le potentiel caché des gens. Il rend également hommage à son père et donne la parole à un invité qui a surmonté des difficultés au quotidien.

Antoine Bilodeau présentera sa conférence à nouveau le 22 mars à 19 h à la salle Carmen de l’hôtel Plaza au profit d’Opération Enfant Soleil.

Quiconque fait un don à Opération Enfant Soleil, petit ou grand, est invité à venir assister à cette prochaine conférence.


Pour faire un don, cliquez ici.