/entertainment/music
Navigation

Chuck Berry s’est éteint

L’artiste avait 90 ans

Coup d'oeil sur cet article

Triste nouvelle pour les fans de rock n’ roll: le pilier Chuck Berry n'est plus.

C'est le département de police du comté de Saint Charles, au Missouri, qui a annoncé la nouvelle cet après-midi sur ses réseaux sociaux.

Berry aurait été retrouvé inconscient chez lui ce samedi à 12:40.

On rapporte qu’il a été impossible de le réanimer sur place.

Berry serait mort à 13:46.

Une carrière exemplaire

Figure de proue du genre musical, Chuck  Berry comptait parmi les premiers artistes intronisés au Rock N’ Roll Hall Of Fame en 1986.

Toujours actif, le chanteur et guitariste annonçait l’année dernière qu’il allait bientôt lancer un nouvel album.

Chuck - à paraitre plus tard cette année - fera suite à Rock It, paru il y a 38 ans.

Berry en cinq chansons

Le rockeur s’est notamment distingué pour ses interprétations passionnées de hits comme...

Johnny B. Goode

Roll Over Beethoven

Maybellene

Rock and Roll Music

You Never Can Tell

Chuck Berry en bref

Surnommé «Crazy legs» — pour son jeu de jambes sans égal —, Chuck Berry est né le 18 octobre 1926 à Saint Louis, au Missouri.

Il apprend la guitare jazz durant son enfance, tout en accumulant les petits boulots et en flirtant avec la délinquance.

Devenu coiffeur, marié et père de famille, il arrondit ses fins de mois en jouant de la guitare dans des clubs, lorsqu’il est remarqué par le bluesman Muddy Waters.

En 1955, il enregistre sa première chanson, Maybellene, qui devient un tube phénoménal et marque pour lui le début de dix années de succès.

Chuck Berry enregistre ensuite Thirty Days, No money down et Roll Over Beethoven (1956), avant d’enchaîner les succès: School Days et Rock and Roll Music en 1957, Sweet Little Sixteen, Carol et Johnny B. Goode en 1958, Little Queenie, Memphis Tennessee et Back in the USA en 1959.

A la fin des années 50, son succès est gigantesque, ses chansons sont partout et il parvient, avec des thèmes simples et universels exaltant les préoccupations des adolescents — la fête, le flirt, les voitures, l’école — à devenir le héros d’une jeunesse blanche fascinée par le rock.

Sa carrière est ensuite freinée par une condamnation en 1961 et un séjour de deux ans en prison pour une affaire de mœurs.

À sa sortie, il traverse une période difficile, tandis que ses standards commencent à être repris par des groupes européens comme les Beatles ou les Rolling Stones.

Chuck Berry ne renoue avec le succès qu’au début des années 70, avec My Ding A Ling (1972), qui le replace au sommet des palmarès. Il multiplie alors les tournées, monnayant très cher ses apparitions.

Défrayant à nouveau occasionnellement la chronique par ses démêlés avec la justice, le chanteur se retire ensuite peu à peu, continuant cependant à donner des concerts, de plus en plus espacés.

Avec la collaboration de l'AFP

Des hommages des plus grands

« Chuck Berry était le plus grand des rockers, des guitaristes, et le plus grand des paroliers du rock qui ait jamais vécu. C’est une perte immense, la perte d’un géant, pour toujours »
–Bruce Springsteen

« Tout a commencé avec Chuck Berry. Il nous a tous inspirés. Le premier album que j’ai acheté était son Live at the Tivoli, et je n’ai plus jamais été le même »
– Rod Stewart

« Chuck Berry est mort. Ça me brise le cœur, mais 90 ans, ce n’est pas si mal pour le rock! Johnny B. Goode à jamais »
–Stephen King

« Quand j’avais 10 ans et que, chaque nuit, je rêvais de partir en Amérique, c’est Chuck Berry qui était la bande-son. Il avait rendu le monde rock. Repose en paix »
–Arnold Schwarzenegger