/travel/destinations
Navigation

8 cabanes où célébrer le temps des sucres

Coup d'oeil sur cet article

Un vent de renouveau souffle sur le temps des sucres depuis quelques années. Désormais, à travers la province, il y a des cabanes à sucre pour tous les goûts et toutes les personnalités.

POUR LES ORIGINAUX

La Cabane de l’Attelier Archibald

Egg roll de tourtière, œuf dur mariné au tamari, minis pogos de saucisse avec dijonnaise à l’érable, poké de saumon, corde à linge de bonbons de bacon siracha et érable, guimauve maison sur le feu... À la Cabane de l’Attelier Archibald, le restaurant de Granby du chef Laurent Godbout, tout ce qui arrive sur la table surprend les pupilles et les papilles.

www.attelierarchibald.ca/la-cabane

POUR CEUX QUI CHERCHENT LA TRANQUILLITÉ

Photo courtoisie

La Sucrerie du Domaine

Dans Lanaudière, la Sucrerie du ­Domaine, ouverte depuis l’an dernier, est une cabane intime de 50 places. Pour les groupes, deux salles privées de huit places sont aussi disponibles. Ici, tout est fait maison, dans la cuisine de la demeure du couple propriétaire, attenante à la ­cabane. Le menu propose les classiques, mais toujours avec une touche nouvelle. On accompagnera le tout des bouteilles qu’on aura apportées. Avant ou après le repas, on peut profiter de la nature ­environnante en raquettes.

www.sucreriedudomaine.com

POUR LES VÉGÉS

Photo courtoisie

La Cabane à Tuque

Dans un espace intime, la nouvelle ­Cabane à Tuque de Mont-Tremblant ­propose des omelettes aux légumes, des tourtières au millet, des fèves «au pas de lard», et des crêpes de sarrasin, entre autres, faites d’ingrédients biologiques et ­locaux. Cette cabane à sucre 100 % ­végétarienne vient s’ajouter à La Pause Sylvestre de Dudswell, dans les Cantons-de-l’Est, qui sert aussi des plats ­exclusivement végétariens depuis quelques années.

lacabaneatuque.com

POUR LES MORDUS D’HISTOIRE

Photo courtoisie

Le Village sucré

Le temps des sucres met toute une ­ambiance au Village québécois d’antan de Drummondville. Des balades en carriole, des musiciens, des animations, l’interprétation de la cabane à sucre d’antan et des contes inspirés de l’érable mettent les ­traditions québécoises en valeur. Au ­milieu des bâtiments d’époque du village, la cabane à sucre sert un repas typique qui replonge dans les racines de cet ­événement printanier.

www.villagequebecois.com

POUR LES GROS ­APPÉTITS

La Cabane à Sucre Au Pied de Cochon

Encore cette année, la Cabane à Sucre Au Pied de Cochon tenue par le coloré chef Martin Picard s’est taillé une place dans le palmarès des 100 meilleurs restaurants au pays. Quand on sait que la cabane de Saint-Benoit-de-Mirabel est en compétition avec les plus grands restaurants ­gastronomiques au Canada, ce n’est pas rien! C’est sûrement l’originalité des plats ainsi que la générosité des portions qu’on dit gargantuesques qui font qu’il faut réserver des mois à l’avance. En attendant, la série Un chef à la cabane, qui met en vedette Picard et son équipe plonge dans ­l’ambiance des sucres.

cabane.aupieddecochon.ca

POUR LES TRADITIONNELS

Photo courtoisie

La P’tite cabane d’la côte

Dans un décor rustique, à Mirabel, on fait une belle place aux recettes de grands-mères. Ajoutez à cela les murs de bois, les larges fenêtres à carreaux et les grandes tables recouvertes de nappes ­carrelées, et un voyage dans le passé est assuré. Dans la P’tite cabane, on mange bien: du pain et des marinades maison, du jambon fumé artisanal, des crêpes à la ­farine de ­sarrasin du moulin Bleu, du ­sirop et du beurre d’érable maison. Après le repas, on peut se dégourdir dans les sentiers de l’érablière, cueillir l’eau d’érable dans les chaudières, profiter d’une balade de ­traîneau tiré par des chevaux ou profiter d’une prestation musicale.

www.petite-cabane.com

POUR LES LOCAVORES

Photo courtoisie

L’Érablière Shefford

L'Érablière Shefford et le restaurant Les Affamés, situé à Montréal, unissent leurs forces pour une deuxième année afin ­d’offrir dans les Cantons-de-l'Est un menu de cabane à sucre gourmand et original, mais, surtout, inspiré en bonne partie des aliments locaux. Pour créer la tartinade de pois, la soupe à l’oignon, les saucisses de canard en pâte feuilletée, le jambon d’agneau maison, les légumes rôtis et les autres plats, l’équipe collabore avec des producteurs du Québec. La carte cocktail a été élaborée pour créer des agencements et, en prime, la grande salle dans laquelle on s’attable, à la fois chic et ­rustique, est bien jolie.

www.erabliereshefford.com

POUR LES FINS ­PALAIS

Photo courtoisie

La Tablée des Pionniers

Depuis trois ans, le chef Louis-François Marcotte et la famille Lacroix, du Verger Lacroix, ont pris la relève de cette cabane familiale des Laurentides. La rencontre d’un chef talentueux et d’une famille ­réputée pour produire des cidres ­reconnus mondialement est prometteuse. Dans une belle cabane de bois, le menu des sucres est repensé en y ajoutant une touche gastronomique: pâte feuilletée au porcelet effiloché et champignon, pièce du fumoir, omelette soufflée au fromage en grains, pouding à l’érable...

www.latableedespionniers.com

Pour les urbains

Depuis quelques années, la cabane se décline de plusieurs façons, même en plein cœur des villes! Dans le Vieux-Montréal, le chef Laurent Godbout réinvente depuis quatre ans le menu des sucres pendant l’événement Un chef à l’érable (scena.ca/evenements/un-chef-a-lerable). Cette année, Sirop Cabane Urbaine, un restaurant éphémère ouvrira ses portes dans Saint-Henri pendant six semaines (www.cabaneurbaine.net). Au Yacht-Club de Québec, la Cabane Urbaine, pour une deuxième année, propose un menu sucré, vue sur le fleuve en prime (www.ycq.ca). Aussi, plusieurs événements spontanés d’une journée ou d’une fin de semaine s’inspirent des sucres, et c’est sans compter les ­nombreux restaurants qui proposent des menus du temps des sucres dans plusieurs villes du Québec.