/finance/news
Navigation

Achat d’une maison: neuve ou usagée?

Achat d’une maison: neuve ou usagée?
Illustration fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Bien que l’achat d’une maison neuve suscite l’envie de nombreux acheteurs, une maison usagée comporte aussi son lot d’avantages... et d’inconvénients.

Voici cinq aspects à considérer lorsqu’on hésite entre l’achat d’une maison neuve ou usagée.

Le prix

Règle générale, acheter neuf revient souvent à payer plus cher. Non seulement les coûts d’achat sont souvent supérieurs, mais certains frais additionnels font aussi grimper la facture : pensez à l’aménagement paysager ou à l’achat de divers appareils (tel un système d’alarme, thermopompe, etc.).

De plus, c’est le promoteur qui fixe le prix. Dans le cas d’une maison usagée, il y a place à négocier au moment de faire une offre. Pensez aussi aux frais de TPS et de TVQ, applicables sur les maisons neuves. Faites attention aux marchés du condominium, car on peut souvent trouver des condominiums neufs moins chers que les usagers.

Entretien

Puisqu’il y a souvent de petits travaux à réaliser, les frais d’entretien d’une maison usagée sont souvent plus élevés. De plus, il faut faire attention aux vices cachés. Avant de faire une offre, il convient de faire inspecter la maison par un inspecteur ayant une assurance responsabilité, ainsi que de prévoir un budget pour les imprévus. Éventuellement, il faudra s’attendre à rénover la toiture, les fenêtres ou encore les salles de bain. Côté efficacité énergétique, les maisons neuves sont construites selon des normes plus sévères et plus économes. À moins d’avoir subi plusieurs modifications, une maison usagée coûte plus cher à chauffer à volume égal qu’une maison neuve. Aussi, plusieurs éléments de la maison neuve sont couverts par une garantie.

Le quartier

Acheter une maison, c’est aussi acheter son quartier. En matière de végétation, les quartiers plus anciens sont souvent décorés d’arbres et d’arbustes de taille respectable, alors que les nouveaux quartiers présentent généralement un aspect dégarni. Pensez également à la proximité et à l’ambiance : parcs, écoles, épiceries, services, transports, loisirs...

Le marché

Advenant une revente de votre maison, serez-vous gagnant? Dans le cas d’une maison usagée, certains travaux pourraient en augmenter la valeur. Toutefois, c’est moins vrai dans le cas d’une maison neuve, qui généralement sera d’ores et déjà bien équipée, et dont le prix sera par conséquent plus difficile à hausser. Dans l’éventualité d’une importante chute des prix de l’immobilier, il sera par conséquent plus difficile d’éponger la dépréciation d’une maison neuve.

Mode et tendances

Les acquéreurs de maisons neuves peuvent en personnaliser beaucoup d’éléments. (Planchers, armoires, revêtements, couleurs, etc.) Dans le cas d’une maison usagée, il faut s’adapter aux goûts des anciens propriétaires, à défaut de quoi il faudra débourser temps et argent pour rénover la maison. Toutefois, il est toujours possible d’en agrémenter l’aspect et d’apporter certains ajouts, tels une piscine ou encore un sous-sol fini.

Ghislain Larochelle est un professionnel inscrit à l’Ordre des ingénieurs du Québec ainsi qu’à l’OACIQ. Son entreprise de formation et de coaching pour investisseurs en immobilier - Immofacile.ca - peut percevoir des honoraires liés à la formation et aux soirées de conférences mensuelles.

Conseils

♦ Payez-vous trop cher une maison neuve censée vous faire économiser des coûts énergétiques? N’oubliez pas de faire vos calculs de rentabilité.

♦ Toujours garder en tête les perspectives de revente d’une maison, ne pas exagérer les rénovations.

♦ Gare aux coups de cœur. Votre tête doit aussi être impliquée dans le processus d’achat!