/misc
Navigation

Au pic et à la pelle

Au pic et à la pelle
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien était en «mode séries» en fin de semaine avec ces deux affrontements face aux Sénateurs, duels qu’il a su remporter en travaillant au pic et à la pelle.

Êtes-vous rassurés au sujet des chances du Tricolore de faire un bon bout de chemin dans les séries éliminatoires? Après tout, le décompte final est amorcé puisque le CH n’a plus que 10 matchs à disputer en saison régulière.

Tout dépend de la façon de voir les choses. Il est certain que l’arrivée de Claude Julien a apporté une bouffée d’air frais. L’équipe a d’ailleurs gagné 10 de ses 14 rencontres depuis qu’il est en poste. Le niveau d’enthousiasme a grimpé d’un cran ou deux au sein de la troupe.

Shaw se prépare pour les séries

Il y a des joueurs qui offrent présentement leur meilleur rendement de la saison. Je pense à Andrew Shaw, qui ressemble enfin au gars qui a fait sa marque avec les Blackhawks avant de s’amener à Montréal. C’est un joueur qui se prépare visiblement pour les séries.

Mais c’est surtout devant le filet qu’on voit la différence. Carey Price est tout simplement redevenu...Carey Price. C’est drôle, mais il n’a pas paru du tout fatigué d’avoir eu à disputer deux matchs en deux soirs face aux Sénateurs!

Si Price attaque les séries au sommet de sa forme, le Canadien est bien capable de battre les Rangers, par exemple, en première ronde.

Par la suite, ça devient plus compliqué de s’aventurer, côté prévisions, parce qu’il y a un certain nombre de points d’interrogation, autant à la défense qu’à l’attaque.

Benn : quelle belle acquisition !

Si Marc Bergevin a réalisé un très bon coup en faisant l’acquisition de Jordie Benn, qui est devenu un morceau important au sein de la brigade défensive, les autres nouveaux venus n’ont pas eu le même genre d’impact.

Dwight King représente une déception jusqu’à maintenant. Ce gars-là ne semble pas à l’aise dans le système de jeu du CH. Steve Ott a connu quelques bons matchs, mais il a été laissé de côté dimanche soir à la faveur de Michael McCarron. Brandon Davidson n’a pas impressionné tandis qu’Andreas Martinsen n’a pas revêtu l’uniforme lors des quatre dernières rencontres.

Tout n’est pas parfait dans l’univers du Canadien. Julien souhaite sûrement une meilleure production d’Alex Galchenyuk (aucun but en huit matchs) tandis qu’Alexander Radulov n’est pas aussi productif depuis qu’il a soigné une blessure.

Ça n’empêche pas le CH d’occuper le premier rang du classement, et c’est là qu’il pourrait bien terminer la saison s’il ne connaît pas de baisse de régime. Il a son sort entre ses mains avec les cinq prochains matchs qui auront lieu à domicile.