/entertainment/movies
Navigation

Heureuse dans sa nouvelle vie

Au Québec depuis trois ans, Rachel Mwanza a décroché un nouveau rôle au cinéma

Coup d'oeil sur cet article

La belle histoire de la jeune actrice congolaise Rachel Mwanza se poursuit. Cinq ans après avoir été révélée dans le film québécois Rebelle, une œuvre qui a fait le tour du monde, la comédienne file le parfait bonheur dans sa nouvelle vie au Québec. Et elle prépare son retour au grand écran.

Après avoir vécu une enfance et un début d’adolescence difficiles dans les rues de Kinshasa, Rachel Mwanza est installée à Montréal depuis maintenant trois ans. Ce sont les producteurs du film Rebelle qui ont arrangé son déménagement au Québec en lui procurant un visa et un foyer (elle habite chez la productrice déléguée Anne-Marie Gélinas).

Après la sortie de Rebelle, en 2012, la jeune actrice était retournée vivre à Kinshasa, en République démocratique du Congo, mais les producteurs s’inquiétaient pour son avenir et sa sécurité là-bas. Ils ont donc décidé de la rapatrier au Québec en janvier 2014 pour pouvoir lui offrir de meilleures conditions de vie.

Trois ans plus tard, Rachel Mwanza, qui est maintenant âgée de 20 ans, se dit heureuse dans cette nouvelle vie:

«Ma vie au Québec va très bien, souligne-t-elle dans une entrevue accordée depuis la Belgique où elle tourne présentement dans le film Troisièmes noces, du cinéas­te belge David Lambert.

«Avant de m’installer à Montréal, j’étais venue deux fois au Québec et c’était toujours pendant l’hiver. Alors je savais dans quoi je m’engageais! (Rires). Mais j’aime l’hiver québécois. C’est très cool et très beau.»

Le bon moment

Pendant quatre ans, Rachel Mwanza a vécu l’enfer dans les rues de Kinshasa. Elle a été chassée de chez elle à 11 ans par sa famille qui l’accusait de sorcellerie et elle tentait de survivre dans la rue quand elle a été recrutée par le cinéaste Kim Nguyen pour jouer le personnage principal de Rebelle (une enfant-soldat).

Ce rôle a changé sa vie. Elle a reçu en 2012 le prix de meilleure actrice du Festival de Berlin des mains de l’acteur Jake Gyllenhaal. Un an plus tard, elle foulait le tapis rouge des Oscars avec l’équipe de Rebel­le, qui était nommé pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère.

Malgré ce succès, Rachel Mwanza a préféré prendre son temps avant d’accepter un autre rôle au cinéma. Elle souhaitait se concentrer sur la sortie de son livre, Survivre pour voir ce jour, et sur ses études. Elle va d’ailleurs toujours à l’école à Montréal.

«Je n’avais pas abandonné l’idée de rejouer un jour dans un film, confie-t-elle. C’est un rêve que je gardais toujours en tête. Ce rôle est arrivé au bon moment.»

En confiance

Dans Troisièmes noces, une coproduction Belgique-Québec-Luxembourg, la jeune actrice joue le rôle d’une Congolaise de 20 ans qui contracte un mariage blanc avec un Belge d’une cinquantaine d’années (Bouli Lanners). Le tournage a commencé la semaine dernière à Bruxelles.

«Je viens de terminer mon troisième jour de tournage et ça se passe super bien, raconte Rachel Mwanza.

«Même si ça faisait longtemps que je n’avais pas joué, c’est revenu de façon automatique. Et ce qui est bien, c’est qu’il y a une partie de l’équipe québécoise de Rebelle qui travaille sur le film, dont Anne-Marie (Gélinas) qui est toujours à mes côtés. Cela me permet de me sentir en confiance.»