/finance/business
Navigation

La Caisse et un partenaire achètent un courtier d’assurances américain

USI passe sous leur main pour une somme évaluée à 4,3 G$ US

Coup d'oeil sur cet article

La Caisse de dépôt et placement du Québec et la firme de gestion de placements KKR ont annoncé vendredi l’acquisition du courtier d’assurance américain USI Holdings pour un montant évalué à 4,3 milliards $ US.

La Caisse et son partenaire investissent à parts égales dans ce courtier d’assurance et de services-conseils faisant partie d’Onex Corp., dirigée par le Torontois Gerald Schwartz, une des plus importantes sociétés de capital-investissement au Canada.

USI est l’une des plus grosses firmes de courtage en assurances propriété et générales aux États-Unis. Elle offre des solutions en assurances commerciales, assurances maladie, assurances aux personnes et assurances retraite. Établie à Valhalla, dans l’État de New York, elle affiche un revenu de plus de 1 milliard $ US et emploie plus de 4400 professionnels répartis dans 140 bureaux à travers les États-Unis.

L’investissement est réalisé grâce à des fonds issus du bilan de KKR et du capital de placements privés de la Caisse, ont précisé la Caisse et KKR.

« Expertise respective »

«La Caisse et KKR mettront à profit leur expertise respective dans le secteur afin de soutenir l’équipe de direction chevronnée d’USI dans la poursuite de son plan stratégique de croissance à long terme. Notre partenariat avec KKR mise sur une approche d’investissement rigoureuse, patiente et collaborative», a déclaré Christian Puscasiu, co-chef des investissements directs aux Placements privés à la Caisse.

«Nous sommes déterminés à poursuivre et accélérer la croissance et les investissements d’USI afin qu’elle conserve sa position de chef de file de son secteur, et pour ce faire, nous comptons sur notre plateforme USI ONE Advantage», a souligné Michael J. Sicard, président du conseil et chef de la direction d’USI.

Sous réserve des autorisations réglementaires, la conclusion de la transaction est prévue vers la fin du deuxième trimestre de 2017.

Selon le Globe and Mail, cette acquisition de la Caisse est un bon exemple du virage en cours au sein de l’institution en matière de stratégie d’investissement qui vise davantage d’investissements directs.