/24m
Navigation

Un mariage à son image

La première édition du festival Cœur bohème se déroulait ce week-end

Cœur Bohème aura surpassé les attentes des deux organisatrices, Samuelle Bender et Victoria Lafleur. Photo Charlotte R. Castilloux
Photo 24 heures, Charlotte R. Castilloux Cœur Bohème aura surpassé les attentes des deux organisatrices, Samuelle Bender et Victoria Lafleur. Photo Charlotte R. Castilloux

Coup d'oeil sur cet article

Les futures jeunes mariées semblent être de plus en plus nombreuses à ne pas se reconnaître dans les grands mariages traditionnels et à opter pour des festivités sans trop d’artifices.

Rencontré dimanche à la première édition du festival Coeur bohème, qui mise sur les célébrations simples et conviviales, Kim Rousseau explique qu’elle se mariera sur le bord d’un lac en septembre.

Sans « flafla »

« Ce n’est pas mon genre ce qu’on retrouve dans les autres salons, c’est trop gros ou trop impersonnel. Moi, je veux quelque chose un peu comme Cœur de Pirate », explique Mme Rousseau. « Ça va être plus un week-end de mariage au chalet. On veut passer un vrai moment avec nos proches », poursuit celle qui souhaite célébrer son union dans l’authenticité et non dans le « flafla ».

Accompagnée de son amie Caroline Boucher (à gauche), Kim Rousseau venait compléter l’organisation de son mariage qui aura lieu en septembre prochain au festival Cœur Bohème dimanche.
Photo 24 heures, Charlotte R. Castilloux
Accompagnée de son amie Caroline Boucher (à gauche), Kim Rousseau venait compléter l’organisation de son mariage qui aura lieu en septembre prochain au festival Cœur Bohème dimanche.

« On a remarqué qu’il y avait une forte demande pour des mariages de style rustique, vintage ou bohème et, malheureusement, les salons de mariage actuels ne reflètent pas ce style », explique Samuelle Bender, qui signait l’événement avec sa collègue Victoria Lafleur. Le Cœur bohème visait donc à faire connaitre des fournisseurs « moins traditionnels » aux jeunes mariés.

Une cinquantaine d’exposants

Kim était loin d’être la seule à vouloir un mariage léché, mais simpliste dimanche; ils étaient plusieurs centaines à venir au Cœur bohème pour s’inspirer auprès de la cinquantaine d’exposants présents pour l’occasion. « Mon mariage ressemblera à ça », affirme Anaelle Franchet qui s’émerveillait devant ce qu’elle voyait.

« J’ai envie que mes invités se sentent bien et qu’ils aient l’impression que je les ai invités dans un party qui me ressemble », souligne Anaelle dont le mariage restera simpliste et chaleureux. « En baignant dans l’univers Pinterest, on cherche à reproduire ça, mais c’est pas évident », continu celle qui était très heureuse d’enfin trouver des fournisseurs capables de réaliser la cérémonie champêtre et florale dont elle rêve.

À peine la première édition terminée, les futurs mariés voulaient savoir si le Cœur bohème sera de retour l’an prochain. « On va commencer par finir aujourd’hui et, après, on verra » s’amuse à dire Mme Bender sans cacher son bonheur face à la demande du public.