/travel/destinations
Navigation

7 choses à faire aux Îles-de-la-Madeleine

Coup d'oeil sur cet article

Alors que le printemps commence à offrir sa douce chaleur, peu de gens osent encore braver la rudesse hivernale pour découvrir le charme apaisant des Îles-de-la-Madeleine ensevelies sous la neige.

Il s’agit pourtant du meilleur moment de l’année pour observer le loup-marin, se gaver de paysages immaculés, sillonner à pied, en raquettes, en ski de fond ou en «fatbike» le littoral emprisonné dans les glaces et, surtout, entrer en contact privilégié avec les résidents de l’archipel. Tour d’horizon d’un univers glacé peuplé de gens chaleureux.

Chaque année, au début du mois de mars, les phoques du Groenland viennent donner naissance à leur petit sur l’immense banquise ceinturant l’archipel. L’hôtel Château Madelinot organise annuellement des sorties en hélicoptère pour observer les blanchons dans leur milieu naturel. L’expérience d’une vie, vous diront ceux qui ont eu la chance de la vivre, mais encore faut-il que la glace soit au rendez-vous. Au cours des deux dernières années, l’absence de glace a forcé l’annulation de l’activité.

2. Ski de fond et raquette

Parce que le vent souffle parfois fort aux Îles en hiver, les sentiers de ski et de raquette aménagés dans les pinèdes à l’abri du vent sont une agréable façon de découvrir le cœur sauvage des Îles. La plupart des villages ont maintenant leurs sentiers entretenus (28 km au total). Avec un peu de chance, vous y croiserez peut-être un renard roux.

3. Randonnée pédestre sur les plages

Sur les plages des îles, on bat son propre chemin à travers les dunes gelées et les monticules de neige et de glace. Du côté de la Dune du Sud, les grottes creusées à même les falaises de grès rouge se transforment en chaleureux refuges hivernaux. En 2011, deux touristes françaises ont eu le bonheur de croiser sur les plages un troupeau de phoques du Groenland avec leurs blanchons.

4. Tournée des artisans et explorations gourmandes

La plupart des boutiques d’artisans demeurent ouvertes en hiver, mais pas tous les jours. Mieux vaut vérifier avant de s’y rendre. Y flâner pendant la saison froide vous offre l’occasion de vivre des échanges chaleureux avec les artistes-propriétaires qui ont beaucoup plus de temps à vous consacrer. Plusieurs artisans du terroir acceptent aussi de vous recevoir, avec ou sans rendez-vous, pour vous faire découvrir la richesse de la gastronomie locale.

5. Mi-Carême

Environ 20 jours avant la fête de Pâques, les résidants de Fatima fêtent la Mi-Carême. Une quarantaine de familles du village acceptent d’ouvrir les portes de leur maison, trois soirs consécutifs, pour accueillir voisins et amis costumés. Les hôtes servent à boire et à manger à leurs visiteurs, parfois jusqu’au petit matin, et essaient de deviner leur identité. On sert de la bagosse (bière des îles) ou de la bière de la ville (coors light). Pour y participer, un seul moyen: se lier d’amitié avec des gens de la place.

6. Rendez-vous Loup-marin

Au début mars, le Rendez-vous Loup-marin devient l’occasion de partager avec les Madelinots l’effervescence entourant la saison de la chasse au phoque. Pendant une semaine, on organise toutes sortes d’activités pour mieux faire connaître cette activité ancestrale: soirée hommage pour les artisans de l’industrie agrémentée de dégustations de produits du loup-marin (le nom madelinot pour phoque), souper gastronomique avec chefs invités, projection de films reliés à la thématique, etc. L’auberge La Salicorne de Grande-Entrée propose des forfaits reliés à l’événement et vous fera découvrir plusieurs plaisirs d’hiver méconnus aux îles. On y trouve aussi le Centre d’interprétation du phoque.

7. Rallyes bottines

Les Madelinots en raffolent et participent en grand nombre à ces rallyes extérieurs offerts dans la plupart des villages des îles durant plusieurs week-ends des mois d’hiver. L’activité se déroule souvent la nuit sur des sentiers boisés éclairés au flambeau. Les participants sillonnent la forêt à la recherche de charades affichées sur les arbres. Lorsqu’ils ont terminé leur chasse, ils se réunissent dans un centre communautaire pour valider leurs réponses et déguster une bonne soupe chaude. Une soirée de plein air des plus conviviale.