/finance/business
Navigation

Les Québécois devront-ils payer la note pour Hydro?

L’enfouissement de lignes soulève des questions

Le premier ministre Philippe Couillard et le gouverneur de l’État du New Hampshire, Christopher T. Sununu, lundi, en point de presse à Montréal.
Sébastien St-Jean / Agence QMI Le premier ministre Philippe Couillard et le gouverneur de l’État du New Hampshire, Christopher T. Sununu, lundi, en point de presse à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Le projet Northern Pass prévoit faire passer une ligne de haute tension au New Hampshire pour acheminer l’électricité du Québec. Le gouverneur de cet État américain, Chris Sununu, croit que l’enfouissement des lignes constitue un élément clé de l’acceptation sociale du projet. Qui paiera toutefois la note?

Pour calmer l’opposition, les promoteurs, Hydro-Québec et l’Américaine Eversource ont dû accepter d’enfouir les lignes à haute tension dans la région considérée comme un joyau environnemental en raison des Montagnes blanches. Plus de 100 kilomètres passeront sous terre, un procédé coûteux qu’Hydro-Québec a toujours refusé d’appliquer au Québec.

Cliquez ce lien afin de lire la suite du texte sur le site de TVA Nouvelles.