/opinion/blogs/columnists
Navigation

Encore du Quebec bashing !

Drapeau Quebec flag fleurdelysé
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

 

Bon, encore un Canadien anglais qui se lève le matin et qui mange du Québécois pour déjeuner.

Le magazine Maclean’s a publié un texte puant d’un prof de McGill, Andrew Potter, « Director of the McGill Institute for the Study of Canada », qui enligne les pires clichés sur le Québec.

 

Môsieur, du haut de sa tour d’ivoire, a compris ce qui a causé le cafouillage monstre de la tempête mémorable du 15 mars. C’est pas la faute des Dupont et Dupond (Coiteux et Lessard), c’est pas la faute aux camionneurs, à la SQ, au MTQ, au PLQ.

Non Mesdames et Messieurs, ce cafouillage a été causé par le nombrilisme et le manque crasse de solidarité québécois.

Il y a un malaise social en train de gruger le Québec, mes amis. « Comparé au reste du pays, le Québec est presque pathologiquement aliéné et une société de peu de confiance, qui a un déficit de capital social le plus élémentaire, que les autres Canadiens prennent pour acquis ».

 

Le ROC est bon, généreux, empathique et nous, les morons, nous sommes nihilistes, dysfonctionnels, mesquins et centrés sur nous-mêmes !

 

Misère ! En termes de Quebecbashing, le torchon de Jan Wong dans le Globe and Mail (qui expliquait la tuerie de Dawson par les débats linguistiques et la loi 101) passe pour une carte de souhaits Hallmark à côté de ce texte haineux.

Il y a une heure, Andrew Potter s’est excusé et s’est retracté.

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1006585129443535&id=1006584562776925

 

C’est trop peu trop tard.

To begin with, I generalized from a few minor personal anecdotes about the underground economy in Montreal to portray entire industries in a bad light. I also went too far in my description of Quebec society as alienated.

J’ai généralisé à partir de quelques anecdotes personnelles au sujet de l’économie souterraine au Québec (...). Je suis aussi allé trop loin en décrivant la société québécoise comme aliéné. »

 

Ben oui, Sherlock, tu aurais peut-être pu faire tes vérifications avant d’écrire ton texte.

 

Affirmer que les Québécois manquent de solidarité quelques semaines seulement après l’attentat de la Mosquée de Québec, alors que toute une population s’est serré les coudes, unie autour des proches des victimes, c’est assez fort de café.

 

Mais que le magazine Macleans ait publié ce texte sans la moindre vérification, ça c’est encore plus incompréhensible et impardonnable.