/finance/opinion/columnists
Navigation

Investissements publics records en 2017

Coup d'oeil sur cet article

Grâce à un record de dépenses publiques, les investissements privés et publics en immobilisations (non résidentielles) devraient atteindre en 2017 au Québec quelque 38,34 milliards de dollars, pour une augmentation de 4,9 %.

Si tel est le cas, ce sera la plus forte hausse de toutes les provinces canadiennes. L’Ontario suit avec une augmentation projetée de 4 %, puis la Saskatchewan (3,4 %) et la Colombie-Britannique (3,4 %). Les six autres provinces affichent des reculs.

Pour le gouvernement Couillard, ce sera «sa» meilleure année depuis son arrivée au pouvoir en avril 2014.

L’année 2017 lui permettrait de se rapprocher à 19 millions du montant des investissements en immobilisations (38,36 G$) réalisés en 2013 sous l’ancien gouvernement de Pauline Marois.

Selon les données compilées par Statistique Canada et adaptées par l’Institut de la statistique du Québec, on note que les investissements privés et publics avaient chuté de quelque 4,1 milliards en 2014, soit de 10,6 %.

DÉFENSIVE DU PRIVÉ

Il faut dire que 2014 fut une année de transition alors que le nouveau gouvernement de Philippe Couillard se lançait dès son arrivée au pouvoir dans une vaste opération de douloureuses compressions budgétaires.

En 2015, ce ne fut guère mieux pour les investissements en immobilisations, le Québec étant toujours frappé par les conséquences de l’austérité budgétaire.

Il faut croire que l’austérité budgétaire a dû faire peur aux chefs d’entreprise puisqu’ils ont réduit de nouveau leurs investissements en 2015. Il a fallu attendre à 2016 pour observer un nouveau regain dans les investissements privés.

Cela dit, le secteur privé reste encore sur la défensive puisqu’en 2017 ses investissements en immobilisations s’élèveront à 17,7 milliards. Cela représente une baisse de 3,7 % par rapport à 2016. Pis encore, la baisse atteint les 14 % par rapport aux investissements réalisés par eux en 2013.

BOOM DU PUBLIC

Si l’année 2017 s’annonce relativement bonne au Québec au chapitre des investissements en immobilisations ce sera donc grâce au secteur public, lequel comprend les investissements effectués par les trois paliers de gouvernement, à savoir fédéral, provincial, et municipal, plus les sociétés d’État.

Les investissements en immobilisations publiques devraient s’élever en 2017 à 20,68 milliards de dollars, soit 13,5 % de plus qu’en 2016.

Et à comparer à l’année 2013 du gouvernement Marois, les dépenses publiques en immobilisations seront cette année 15,9 % plus élevées, en hausse de 2,84 milliards.

Autre précision importante: des trois paliers de gouvernement, ce sont Québec et les municipalités qui haussent de façon importante leurs dépenses en immobilisations en 2017 alors que le gouvernement Trudeau réduit les siennes!