/news/currentevents
Navigation

Longueuil : un adolescent arrêté pour agression sexuelle dans une école

Immatriculation bloc police sirene
Photo d'archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

L'adolescent de 14 ans arrêté à Longueuil pour avoir agressé sexuellement une copine aurait profité du fait que les jeunes étaient restés à l'école après les heures de classe pour faire un travail d'équipe pour commettre son crime.

D'après nos informations, le suspect aurait suivi la présumée victime, aussi âgée de 14 ans, alors qu'elle se rendait dans une salle de bain. Il l'aurait alors agressé dans une cabine verrouillée en lui intimant de ne pas appeler à l'aide.

Selon des amis communs, les deux élèves de l’école secondaire Heritage, à Saint-Hubert, formaient un couple jusqu'à peu auparavant l'agression, qui serait survenue le 10 février dernier.

Deux semaines plus tard, la jeune fille a porté plainte et la police de Longueuil a amorcé son investigation.

Un peu plus d’une semaine plus tard, l’adolescent visé par la plainte s’est lui-même livré aux enquêteurs. Il a été libéré avec une promesse de comparaitre. Depuis, il lui a été interdit de remettre les pieds à la polyvalente.

En cours d'enquête, les policiers ont récolté des informations laissant croire que le suspect pourrait avoir fait d'autres victimes, mais aucune plainte n'a été déposée à ce jour.

«Deux autres dossiers sont en cours d’enquête», a indiqué l’agente Marie Beauvais, porte-parole de la police de Longueuil.

Pas de message aux parents

Seuls les parents des élèves rencontrés par les policiers ont été informés de la situation le jour du dépôt de la plainte, a confirmé Sylvain Racette, directeur de la Commission scolaire Riverside. Tous les autres ont été mis au courant seulement hier, lorsque l’événement a été rapporté par les médias.

«Certains parents nous ont dit qu’ils auraient aimé le savoir avant, mais nous voulions éviter qu’il y ait des pressions sur les élèves impliqués», a précisé M. Racette.

Un cas rare

Il est très rare qu’un adolescent agresse sexuellement une personne âgée sensiblement du même âge, croient les experts interrogés par Le Journal.

Selon le docteur en psychologie Hubert Van Gijseghem, le geste aurait pu être posé par vengeance ou jalousie à la suite d’une rupture.

Le sexologue et expert en délinquance sexuelle Mario Larivé-Côté estime pour sa part que l’adolescent pourrait être issu d’un milieu familial dysfonctionnel.

«Un jeune qui a été bien parti dans la vie ne sera pas porté à commettre un tel geste», a-t-il suggéré.