/opinion/columnists
Navigation

Qu’est-ce qu’un professeur idéal ?

Coup d'oeil sur cet article

Il y a bien des manières de parler de l’éducation au Québec.

On peut parler des écoles qui tombent en ruine. Ou bien des millions investis à la tonne, mais qui finissent toujours par manquer.

On peut même parler de l’importance que nous accordons, comme socié­té, à l’éducation. Alors, nous devrio­ns avoir honte.

École

Mais on pourrait aussi parler de l’image que nous nous faisons du professeur idéal. C’est peut-être la question la plus importante.

Qu’est-ce qu’un bon professeur?

Pour le savoir, on peut se tourner vers certains grands films qui nous ont proposé une réponse à cette question. Qu’on pense à La société des poètes disparus, à L’Opus de Monsieur Holland, à The Browning Version, à Monsieur Lazhar.

Un grand professeur, c’est celui qui dégage les élèves de leur vie quotidienne et qui leur fait découvrir l’existence d’un autre monde: celui de la culture, celui de la pensée.

Chaque professeur a évidemment le mandat de transmettre des connaissances. Mais le grand professeur est celui qui fait comprendre aux élèves que la vie de l’esprit est la plus belle aventure.

C’est le professeur d’histoire qui fait comprendre à une jeune femme que l’histoire, c’est davantage qu’une série de dates, c’est une aventure collective à laquelle elle participe.

C’est le professeur de littérature qui fait comprendre à un jeune homme qu’il comprendra mieux la vie et sa vie en lisant de grands romans.

C’est le professeur de géographie qui donnera envie aux jeunes esprits de découvrir le monde.

Culture

Les grands professeurs sont rares, mais ils existent. Il suffit qu’une jeune personne en croise un dans sa vie pour la voir transformée. Elle découvrira alors une part d’elle-même qu’elle ignorait. Elle découvrira que le monde va au-delà de la consommation et de la bêtise publicitaire.

Un grand professeur est la plus merveilleuse des rencontres.