/news/politics
Navigation

Motion contre l’islamophobie adoptée à Ottawa

Bloc Parlement d'Ottawa
PHOTO AGENCE QMI, MATTHEW USHERWOOD

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Une motion condamnant l’islamophobie a été adoptée à Ottawa, jeudi, sans l’appui du Parti conservateur et du Bloc québécois.

La proposition, qui a fait énormément jaser, a été appuyée par 201 députés et 91 ont voté contre.

Le candidat à la chefferie conservatrice Michael Chong ainsi qu’un autre député ont été les seuls membres de leur formation à s’être levés pour exprimer leur accord.

La motion de la libérale Iqra Khalid vise à reconnaître qu’il faut «endiguer le climat de haine et de peur qui s’installe dans la population» en plus de «condamner l’islamophobie et toutes les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques».

La proposition de la députée d'arrière-ban a été rejetée par presque tous les députés conservateurs, sous le prétexte qu’elle aurait le potentiel de brimer la liberté d’expression de ceux qui souhaitent critiquer l’Islam.

«Lorsqu’il est question d’islamophobie, c’est très difficile à définir exactement et ça peut porter atteinte à un certain degré à la liberté de parole», a dit Gérard Deltell.

Les bloquistes, de leur côté, rejettent la motion puisqu’elle va à leur avis trop loin en décrivant un climat de «haine et de peur».

«On s’est toujours battus contre l’islamophobie, a affirmé Xavier Barsalou-Duval. Mais on ne vit pas dans un climat de haine et de peur.»