/lifestyle/sexromance
Navigation

La grossesse, le moment d'être créatif

La grossesse, le moment d'être créatif
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Devenir parents tout en demeurant amoureux et sexuellement actifs, c’est possible? Quels sont les enjeux auxquels doivent faire face les futurs parents? Comment une sexualité peut-elle demeurer épanouie durant la grossesse et après l’accouchement?

La grossesse est une période de changements et de bouleversements divers. L’adaptation, nécessaire même si elle n’est pas toujours facile, doit se faire graduellement puisque tous les aspects de la vie de la femme sont touchés.

Il arrive également que le partenaire vive des inquiétudes ou des bouleversements, mais qu’il n’ose pas s’exprimer, ne s’en donnant pas toujours la possibilité ou même le droit, comme nous le confie Sylvain: «En tant qu’homme, c’est certain que la grossesse ne me touche pas de la même façon que ma femme. Je ne me donnais pas le droit d’être inquiet ou soucieux, elle avait assez à s’occuper d’elle. Il est arrivé des moments où j’ai eu envie de brailler ma vie et de m’en aller pour une fin de ­semaine, mais je ne l’ai jamais dit à Jacinthe. On l’a voulu à deux ce bébé-là et je devais assumer. Avec le recul, je réalise à quel point j’ai été idiot de tout garder en dedans. Ça n’a fait qu’augmenter ma ­frustration et mon désespoir. J’ai longtemps cru que je perdrais ma femme à cause de cette grossesse-là, mais ce n’est pas la grossesse qui m’a éloigné d’elle, c’est mon ­attitude à moi. On s’est séparé huit mois après qu’elle a accouché. On est resté en contact, on est allé en thérapie et là on attend notre deuxième! Comme quoi tout est possible quand on prend vraiment le temps de se parler et de se ­comprendre!»

Toutes les expériences ne connaissent pas cette issue, mais Sylvain exprime bien à quel point il est important pour le couple de ­demeurer sur la même longueur d’onde, à tout moment.

Si cette période peut être ­troublante ou bouleversante à ­plusieurs égards, elle n’en ­demeure pas moins merveilleuse pour une grande majorité de femmes et d’hommes.

Garder le feu allumé

Chaque grossesse est particulière et doit être traitée comme telle. C’est pourquoi il est important de savoir que ce qui est bien pour l’une ne l’est pas automatiquement pour l’autre – chez des femmes différentes ou pour la même femme. Donc, à la lumière de ce constat, chaque femme doit être à l’écoute de son corps (et des conseils de son médecin traitant). Car, si les activités sexuelles sont possibles – voire essentielles – jusqu’à l’accouchement pour la grande majorité des femmes ­enceintes, toutes ne peuvent pas vivre de pénétration ou même ­certains autres types de comportements. C’est pourquoi il est primordial que les recommandations médicales soient respectées, bien au-delà des consignes globales lues sur internet ou ailleurs!

Six trucs

Toutefois, si votre médecin n’a pas émis de réserve quant à la poursuite d’activités sexuelles, voici quelques trucs qui ont permis à plusieurs femmes – et couples – de conserver la flamme allumée tout au long de la grossesse.

  • Rapprochements fréquents. Maintenir une fréquence et une ­régularité dans les relations sexuelles (avec ou sans péné­tration) assure l’intimité et les contacts amoureux.
  • Nouvelles positions. Elles ­permettent au couple de s’adapter en fonction de l’évolution de la ­grossesse et de changer la routine.
  • Lingerie sexy. Osez investir dans une lingerie adaptée aux nouvelles formes de votre corps: se sentir belle et sexy contribuera à conserver la flamme.
  • Fantasmes. Osez développer votre univers fantasmatique. Il ­servira à la fois d’exutoire et de ­déclencheur.
  • Non à l’orgasme à tout prix. N’hésitez pas à modifier vos façons de vous retrouver ensemble afin de favoriser davantage les rapprochements érotiques tout en ne mettant pas toujours l’accent sur un ­objectif à atteindre (l’orgasme). Le ­simple plaisir de se retrouver nus dans les bras l’un de l’autre pourra être suffisant et qui sait, peut-être même vous enflammera!
  • Être compréhensif. Accepter que, particulièrement en période de bouleversements­­, il importe d’être indulgent envers soi-même et l’autre­­. Parfois, le simple fait d’être en paix vous permet de suivre la vague! Accepter que tout n’est pas toujours parfait ou comme on le souhaite vous offrira la possibilité d’être créatif pour rester dans le plaisir!