/opinion/columnists
Navigation

La nouvelle cassette

Gabriel Nadeau Dubois
Photo Agence QMI, MAXIME DELAND Gabriel Nadeau Dubois

Coup d'oeil sur cet article

Hier midi, j’écoutais Gabriel Nadeau Dubois à l’émission de Jeff Fillion sur les ondes de la méchante Radio X, à Québec.

J’avais l’impression d’entendre­­ Donald Trump.

On y retrouvait tous les clichés­­: «Les gens ne veulent plus de politiciens avec la langue de bois... On va changer la façon de faire... On va dire les vraies choses... Vaut mieux un politicien qui dit le fond de sa pensée, quitte à déraper parfois, plutôt qu’un politicien qui sonne comme une cassette...»

Mathieu Bock-Côté avait raison.

GND, c’est le populisme de gauche.

Un pseudo «rebelle» qui dénonce le système­­ économique et les élites politiques.

Exactement comme The Donald!

L’ANTICONFORMISME EST UN CONFORMISME

On ne cesse de dénoncer les politiciens «à cassette» depuis quelques années.

Pourtant, rien de plus «cassette» que ce discours «anticassette»!

Tous les politiciens disent la même chose, maintenant.

«On va dire les vraies affaires, on va mettre nos culottes, on n’aura pas peur de brasser la cage, on va être branché sur le vrai monde, on va poser les vraies questions...»

Et patati et patata...

Les mêmes lieux communs.

Ça me fait penser aux gens tatoués qui se croient hyperoriginaux alors qu’il n’y a rien de plus conventionnel ni de plus banal que de se faire tatouer!

Tout le monde a un tatouage! Tous les gars de 20 ans portent une tuque, une chemise à carreaux et une grosse barbe!

Il n’y a rien de plus conformiste que l’anticonformisme!

D’ailleurs, si vous voulez lire un excel­lent livre sur la question, je vous conseille d’acheter Révolte consommée: le mythe de la contre-culture, de Joseph Heath et... Andrew Potter.

Oui, oui, le même Andrew Potter qui vient de se mettre le pied dans la bouche en écrivant un texte délirant sur le Québec dans Maclean’s!

Cette fois-ci, Potter l’a complètement échappé. Mais ça n’empêche pas son livre d’être l’un des meilleurs bouquins que j’ai lus sur la culture popu­laire et le mythe de la révolution.

Chaque page, chaque phrase est jouissive.

Rarement deux auteurs ont jeté un regard aussi lucide sur la gauche radicale­­.

QUELLE RÉVOLUTION ?

On dit que Gabriel Nadeau-Dubois est un «révolutionnaire».

Or, la nouvelle coqueluche de la gauche Plateau ne révolutionne absolument rien. Tout ce qu’il offre, c’est more of the same.

Le prince de Québec solidaire ne veut pas transformer le modèle québécois. Il veut l’appliquer à la lettre!

Ça me fait penser à Donald Trump qui se dit anti-establishment alors qu’il fait partie intégrante de l’establishment­­!

Il n’y a rien de plus cliché ni de plus éculé que ce mythe de l’outsider qui va «changer le système».

On a eu un vrai politicien révolutionnaire au Québec ces dernières années, c’est Mario Dumont. Je suis convaincu que si ce gars avait été au pouvoir, le Québec aurait changé.

En profondeur. Et pour le mieux.

Malheureusement, Mario n’a pas été élu. Il est arrivé trop tôt, avec une équipe trop «verte», pas assez expérimentée.

Mais GND révolutionnaire?

S’il vous plaît... !

Si lui est révolutionnaire, moi je suis un chanteur punk.