/investigations/sptrades
Navigation

Exportations d’électricité: d’autres mauvaises nouvelles pour Hydro

Northern Pass
Photo courtoisie ​Après qu’Hydro-Québec a dit ne pas payer un sou pour le projet, des contestataires américains organisent une autre manifestation le 23 avril au New Hampshire.

Coup d'oeil sur cet article

Les tuiles s’accumulent sur le projet Northern Pass, ce projet controversé de ligne à haute tension de la compagnie Eversource qui doit transporter l’énergie d’Hydro-Québec en Nouvelle-Angleterre.

L’administration du New Hampshire, où passerait la ligne, s’est mise à douter du projet. Si bien que le 20 mars, le Bureau du procureur général du New Hampshire a sommé la compagnie de lui expliquer pourquoi Hydro-Québec a déclaré publiquement, à la suite d’une enquête de notre Bureau, qu’elle n’allait pas payer un sou pour le projet, ce qu’elle nous a encore martelé mercredi.

La lettre du procureur contenait des références à la réaction d’Hydro à notre reportage du 8 mars. Dans celui-ci, on découvrait comment la société d’État québécoise se trouverait à payer pour la construction de la Northern Pass, y compris l’enfouissement d’un tronçon de 100 km au sud de la frontière; alors qu’elle refuse d’enfouir 18 km d’une réserve naturelle au Québec.

En réponse au procureur général, Eversource a soutenu que la structure financière du projet et que l’entente initiale n’avaient pas changé. Or, la structure initiale prévoit qu’Eversource paierait pour la construction de la ligne, mais se rembourserait en facturant des frais de transport à Hydro-Québec. C’est d’ailleurs toujours ce qu’Eversource affirme sur son site internet.

Projet concurrent

Par ailleurs mardi, l’entreprise National Grid, concurrent d’Eversource, a annoncé son intention de construire une ligne à haute tension: la «Granite State Power Link».

Évaluée à 1,3 milliard, elle relierait l’Estrie à Londonberry, près de Boston. Son tracé différerait de celui de la Northern pass, mais répondrait au même marché. D’ailleurs, avec cette nouvelle ligne, la National Grid compte répondre à un appel d’offres très convoité du Massachusetts, soit le même que reluquent Hydro-Québec et Eversource avec la Northern pass.

Mais quelle électricité transiterait du nord au sud par la Granite State Power Link? Joint par notre Bureau d’enquête, le directeur de projet de la Granite State Power Link, Joe Rossignoli, a refusé de répondre à la question. «Nous sommes en discussion avec différents partenaires», a-t-il déclaré.

La société d’État a du reste indiqué au Journal n’avoir aucune intention de fournir l’énergie pour ce projet.

Aux yeux de plusieurs observateurs américains, le projet de Granite State Power Link mine la réalisation de la Northern Pass.