/auto/electrics
Navigation

Québec coupe dans les subventions pour les voitures électriques haut de gamme

Tesla Model X

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement du Québec apportera une modification d’envergure à son programme Roulez électrique.

À compter du 1er avril prochain, les acheteurs de véhicules électriques ayant un prix de détail suggéré par le fabricant (PDSF) de 75 000$ ou plus seront limités à une subvention d’au maximum 3000$. Pour les véhicules dont le prix de vente atteint 125 000$, aucune subvention ne sera désormais accordée.

Quant aux véhicules hybrides rechargeables, on n’accordera plus d’aide financière aux acheteurs de modèles dont le PDSF est de 75 000$ ou plus.

 

À lire aussi: Qu'est-ce qu'une voiture hybride rechargeable?

 

Pour les véhicules dont la valeur est inférieure à 75 000$, le montant des crédits gouvernementaux demeure inchangé. Québec continue ainsi d’accorder une aide qui peut atteindre 8000$ à l’achat de certains modèles. 

Les acheteurs de Tesla, par exemple, verront l’aide financière du gouvernement réduire drastiquement. Par contre, les véhicules plus abordables comme la Nissan Leaf, la Chevrolet Bolt ou la Hyundai Ioniq continueront de bénéficier de la même aide gouvernementale.

 

À lire aussi: Notre essai routier complet de la Hyundai Ioniq 2017

 

Un objectif ambitieux

Instauré en 2012, le programme Roulez électrique a été mis sur pied dans le but de favoriser l’achat de voitures hybrides et électriques au Québec.

Le gouvernement du Québec a l’ambition de voir 100 000 véhicules électrique ou hybrides rechargeables sur nos routes d’ici 2020. Nous voilà en 2017, et les ventes de ce type de véhicules sont bien, bien loin de cet objectif. En date du 31 décembre dernier, on recensait 13 454 VE pour l’ensemble de la province.

Reste à voir si l’avènement de véhicules moins chers et à l’autonomie prolongée comme la Chevrolet Bolt et la Tesla Model 3 viendront changer la donne...

 

À lire aussi: 10 choses qu'on sait sur la Chevrolet Bolt 2017