/news/currentevents
Navigation

L’ex-maire Applebaum en prison

Il jure qu’il sera un «prisonnier idéal» et qu’il deviendra une meilleure personne une fois sa peine purgée

Michael Applebaum
Photo Pierre-Paul Poulin Accompagné de son avocat Me Pierre Teasdale, l’ex-maire Michael Applebaum a pris le chemin de la prison jeudi.

Coup d'oeil sur cet article

Condamné à une année de prison pour corruption, l’ex-maire de Montréal Michael Applebaum jure qu’il sera un «prisonnier idéal» afin de devenir une meilleure personne une fois libéré.

«Je vous garantis que je vais être un prisonnier idéal. Je vais réfléchir à ce que j’ai fait dans le passé et, quand je vais sortir, je serai une meilleure personne», a déclaré le maire déchu avant de prendre le chemin de la détention.

À la suite de cette sentence, Applebaum est devenu jeudi le premier maire de Montréal à être jugé et condamné à la prison pour corruption.

«Les gestes commis par l’accusé sont très sérieux, il est important que le public sache que cette conduite est hautement répréhensible. Il a enfreint une valeur fondamentale de notre société», a dit la juge Louise Provost avant de rendre sentence.

Applebaum, 54 ans, espérait s’en sortir avec un sursis, une probation ou même des travaux communautaires pour ses crimes, qui s’étaient étalés de 2006 à 2011.

Répréhensible

À l’époque, il avait profité de son statut de maire de l’arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce pour soutirer un peu moins de 50 000 $ à deux groupes d’entrepreneurs par l’entremise de son chef de cabinet Hugo Tremblay. Ce dernier s’est repenti et a joué un rôle crucial en témoignant au procès.

L’argent n’a jamais été retrouvé.

«Le crime est grave car il comporte un élément de corruption», a dit la juge.

Me Nathalie Kebler, de la Couronne, réclamait deux ans de pénitencier, mais s’est dite satisfaite de la peine. Me Pierre Teasdale, de la défense, s’est pour sa part montré déçu. Il avait plaidé pour un sursis, une probation, des travaux communautaires ou encore la prison les fins de semaine.

Bonnes actions

Avant d’être envoyé en prison, Applebaum a pris la parole pour dire qu’il avait fait «beaucoup de bonnes actions» pendant ses 19 ans en politique municipale.

«Ça m’a touché le cœur», a-t-il affirmé en donnant l’exemple d’un terrain vague transformé en aire de jeu pour enfants.

Et s’il dit respecter la décision de la juge, il affirme qu’il veut continuer à faire de bonnes actions dans sa vie.

«Un jour, je ne sais [ni] où [ni] comment, je vais encore faire de bonnes actions, je veux pouvoir dire que j’ai donné à la population», a-t-il ajouté en remerciant sa famille.

Une fois sa peine de prison terminée, Applebaum sera soumis à une probation de deux ans.

Ce qu’ils ont dit

« Ce processus a été très dur pour sa famille et beaucoup de personnes dans l’arrondissement [de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce] ne le croient pas coupable. »

– Marvin Rotrand, conseiller de Snowdon, qui a travaillé avec Applebaum

« Je suis contente qu’il ait reçu une sentence et qu’il fasse de la prison. Ça envoie un message fort comme quoi ce n’est pas toléré que les politiciens se servent de leur position de pouvoir pour dévaliser les finances de la Ville. »

– Valérie Plante, chef de Projet Montréal

« Dès le début, j’ai dénoncé les problèmes de gestion dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce. Chaque fois, je faisais face à des attaques. »

– Peter McQueen, conseiller dans Notre-Dame-de-Grâce

D’autres ex-maires coupables

Gilles Vaillancourt

  • Ex-maire de Laval
  • Coupable de fraude, complot et abus de confiance
  • Condamné à six ans de pénitencier

Robert Poirier

  • Ex-maire de Boisbriand
  • Coupable de fraude, complot et abus de confiance
  • Condamné à 18 mois de prison
  • Libéré en attendant d’être entendu en appel

Michel Lavoie

  • Ex-maire de Saint-Rémi
  • Coupable d’abus de confiance
  • Condamné à un sursis de 15 mois et à deux ans de probation

Sylvie St-Jean

  • Ex-mairesse de Boisbriand
  • Coupable de fraude, complot et abus de confiance
  • Condamnée à deux ans de sursis, 240 heures de travaux communautaires et deux ans de probation

Gilles Deguire

  • Ex-maire de Montréal-Nord
  • Coupable d’agression sexuelle et contacts sexuels sur une mineure
  • Condamné à six mois de prison

Stéphane Harbour

  • Ex-maire d’Outremont
  • Coupable de fraude de moins de 5000 $ et de fabrication de faux documents
  • Il a obtenu l’absolution conditionnelle