/entertainment/tv
Navigation

8 choses que l’on a apprises sur la nouvelle dragonne Christiane Germain lors de son passage à «Tout le monde en parle»

8 choses que l’on a apprises sur la nouvelle dragonne Christiane Germain lors de son passage à «Tout le monde en parle»
Photo Tout le monde en parle

Coup d'oeil sur cet article

La nouvelle dragonne Christiane Germain n’a pas d’expérience de télévision, mais c’est une femme d’affaires d’expérience, cofondatrice et coprésidente de Groupe Germain Hôtels avec son frère Jean-Yves, une entreprise familiale qui compte 13 établissements dans cinq provinces canadiennes.

Elle était sur le plateau de Tout le monde en parle, dimanche, pour traiter de sa nouvelle expérience d’investisseuse, qui débute à Ici Radio-Canada Télé ce lundi.

Voici 8 choses que l’on a apprises sur Christiane Germain:

1. Elle n’a pas toujours trouvé facile l’expérience aux Dragons

«Investir dans d’autres entreprises que la mienne, ce n’est pas facile. Avoir à évaluer le potentiel d’une autre entreprise, d’un autre entrepreneur en si peu de temps, ce n’est pas facile. On a entre 30 et 40 minutes de présentation au maximum.»

«Mais finalement, j’ai plus de 200 000$ investis», a-t-elle confié.

2. Les rapports avec les autres dragons se sont très bien passés

Belle rencontre avec @caroline_neron. À voir sur @icirctele dès le 3 avril. #oeildudragon #girlpower #altexpo 👩‍💼👩‍💼

Une publication partagée par Christiane Germain (@christiane_germain) le

«Les affaires, c’est les affaires, mais ça n’empêche pas d’avoir de très bons rapports avec les gens qui nous entourent.»

3. Elle a suivi les traces de son père en gérant et en développant des restaurants à Québec dans les années 80

«J’ai adoré la restauration. On a été propriétaire de quatre restaurants à Québec, on était très jeunes, j’ai beaucoup aimé, mais c’est un domaine très exigeant.»

4. Elle n’a pas peur de la concurrence

Dernier jour de tournage de Dans l'oeil du dragon. Quelle expérience! À voir dès le 3 avril sur @icirctele. #oeildudragon

Une publication partagée par Christiane Germain (@christiane_germain) le

Pour la dragonne, les agences de voyage sur Internet et les Airbnb de ce monde sont autant de raisons de se renouveler. «De façon générale, je suis à l’aise avec la concurrence. Ça fait 30 ans que je fais ce métier là et dans les cinq dernières années, j’ai dû réapprendre mon métier.»

5. Elle copréside avec son frère le groupe Germain, mais une troisième génération de Germain s’implique

Dans la chaise avec mes chéries #dansloeildudragon #iciradiocanada #altexpo #lastday #motherdaughter

Une publication partagée par Christiane Germain (@christiane_germain) le

«Ça fait énormément plaisir que nos enfants soient dans l’entreprise. Mais je n’ai jamais été forcée de prendre la relève de qui que ce soit et je ne voudrais pas que nos enfants le soient.»

6. Elle est très loyale avec ses fournisseurs, qui sont tous locaux

Le fournisseur qui fabrique le mobilier de ses hôtels est le même qui a fourni le mobilier du premier steak house ouvert par son père en 1962. «Au niveau du coût, c’est probablement un petit peu plus cher, mais pas tant que ça. Et c’est beaucoup plus facile.»

7. Elle est présidente du conseil d’administration du Musée national des beaux-arts du Québec et a de grandes ambitions

Quand l'architecture rencontre l'art 🌀🙌🏼 | #çafaitdesbellesphotos #mnbaq #happydomi

Une publication partagée par Dominique Pichette (@dompichette) le

 

«Je veux faire connaître ce complexe muséal de Québec à travers le monde.»

8. Elle va parfois espionner les autres hôtels

«C’est la partie de mon travail que j’aime le plus, confie la femme d’affaires en riant. «Quand j’aime une chambre d’hôtel, je regarde tout... Les savons, les serviettes, tout.»