/travel/destinations
Navigation

7 bonnes raisons d’aller à Santa Barbara

Coup d'oeil sur cet article

SANTA BARBARA, Californie | Avec ses immeubles blancs aux toits orange, la chic Santa Barbara n’attire pas seulement les gens riches et célèbres. Les voyageurs aussi se laissent facilement charmer. Voici sept bonnes raisons de s’y arrêter.

1. Profiter des plages et de la jetée

Elle est jolie, Santa Barbara. Si vous voulez l’admirer ou la photographier, commencez par rouler jusqu’au bout de son quai historique, le Stearn Wharf. Construit en 1872, il est l’attraction numéro un de la ville et on y trouve des ­restos et des magasins de souvenirs où s’attarder. Sur place, vous pourrez contempler la vaste East Beach, principale plage de la ville, ainsi que les montagnes Santa Ynez qui lui servent de toile de fond. Optez ensuite pour une ­promenade sur le sable ou roulez quelques minutes de plus jusqu’aux autres plages du coin, comme la Butterfly Beach, ­populaire et plus sauvage, ou la plage Arroyo Grande, bordée de petites falaises.

2. Se prendre pour une célébrité à Montecito

Santa Barbara aime se présenter comme la «Riviera américaine» et ce n’est pas d’hier que les vedettes la chérissent. Dans les années 1920, beaucoup de films y ont été tournés et on dit que Charlie Chaplin était un habitué. De nos jours, c’est le secteur de Montecito qui attire les célébrités. À moins que vous soyez invité à prendre le thé chez Oprah Winfrey ou chez l’un de ses riches voisins, votre visite (tout de même sympathique) se limitera sans doute à ­admirer les jardins verdoyants ou à déambuler sur la rue commerçante Coast Village Road dans l’espoir d’apercevoir un visage connu.

3. Faire des dégustations dans la Funk Zone

Vous préférez les ambiances plus décontractées? Vous êtes amateurs de vins? La région de Santa Barbara compte plus de 200 vignobles et une trentaine d’entre eux ont ­ouvert des salles de dégustation en plein cœur de la ville. Un circuit ­appelé Urban Wine Trail a même été créé. Plusieurs des salles ­participantes sont situées dans la Funk Zone, un quartier branché autrefois industriel où l’on trouve maintenant des commerces, des galeries d’art et des ateliers d’artistes. Pour y déguster quelques crus, ­arrêtez-vous à The Valley Project, chez Pali Wine Company, ou consultez la carte du circuit pour d’autres adresses. Vous préférez le houblon? Le secteur des ­microbrasseries est également très ­vivant à Santa Barbara. Dans la Funk Zone, on vous suggère les bières en fût de la Figueroa ­Mountain Brewing Company.

4. Se régaler chez Lucky Penny

Comme toute bonne ville californienne, Santa Barbara a de quoi ­satisfaire les papilles. Que choisirez-vous? La terrasse fleurie du ­Paradise Café? Le minuscule Mony’s et ses tacos à 2 $? Le resto The Lark et ses plats inspirés des récoltes loca­les? À moins que vous ne vous rendiez au Lucky Penny, juste à côté du Lark. Les murs ­extérieurs de ce petit comptoir sont ­entièrement recouverts de «sous noirs» (lucky pennies) et on y sert de succulentes salades et pizzas au feu de bois. Il n’y a pas de tables à l’intérieur, on commande pour ­emporter ou on s’assoit à la ­terrasse.

5. Visiter la Old Mission Santa Barbara

Fondée en 1786 par les frères franciscains espagnols, la mission (demeure des missionnaires) de Santa Barbara est impressionnante et très belle avec ses tours, ses arches et sa longue façade blanche aux accents rosés. Celle qu’on surnomme «la reine des ­missions» est toujours habitée, mais il est possible de prendre part à une visite guidée ou autoguidée pour découvrir l’église, les jardins et le cimetière historique.

6. Prendre l’air à El Capitan

Pour profiter du côté nature de Santa Barbara, on met le cap sur El Capitan State Beach, zone protégée située à 25 minutes de voiture du centre-ville.

Plages de sable ou de galets, courts sentiers bordés de chênes et de sycomores, brise du Pacifique... C’est un rendez-vous pour les ­surfeurs, les promeneurs, les ­pêcheurs et les campeurs. À l’extérieur du parc, de l’autre côté de la route, El Capitan Canyon propose des sites de «glamping» (camping glamour) en forêt, de même qu’un sympathique casse-croûte. Informez-vous toutefois avant d’aller camper de ce côté: des inondations en janvier dernier y ont causé ­certains dommages.

7. Se reposer près de l’océan

Les hôtels de luxe ne manquent pas à Santa Barbara, à commencer par le magnifique Four Seasons The Biltmore, à Montecito. Heureusement, des options plus «réalistes» existent aussi. Pour un séjour ­typiquement côtier, optez pour l’un des établissements installés en face de l’océan, non loin du quai. Par ­exemple, le West Beach Inn, que l’on pourrait qualifier de motel de luxe, est très accueillant avec ses murs blancs, ses toits de tuiles, ses chambres confortables, ses palmiers, sa piscine et son jacuzzi. La nuitée comprend petit-déjeuner continental et apéro, vins et fromages. À partir de 199 $ US en basse saison.