/news/currentevents
Navigation

Assassinat de Sonia Raymond : les policiers égarent un condom trouvé sur la scène de crime

Les policiers ont égaré un condom trouvé près de la scène de crime.
Photo d'Archives Les policiers ont égaré un condom trouvé près de la scène de crime.

Coup d'oeil sur cet article

NEW-CARLISLE | Un condom trouvé à proximité du lieu où a été assassinée Sonia Raymond, en 1996, a été égaré par les policiers.

Guy Lebel, enquêteur en charge du dossier de Sonia Raymond, trouvée morte à proximité de la route 132 à Maria en gaspésie, a avoué hier lors du procès de Réal Savoie qu'un élément de preuve potentiellement important a été perdu.

Arrivé sur les lieux du crime huit heures après la découverte du corps, Guy Lebel a laissé le soin de la cueillette de renseignements à son collègue, le sergent Martin Veilleux.

Deux jours plus tard, Lebel constate dans le rapport d'un des agents qu'un préservatif usagé a été découvert à proximité du périmètre de sécurité, mais ce dernier s'est avéré introuvable. Des analyses d'ADN, disponibles à l'époque, n'ont donc pu être menées. Il a dit hier que de toute façon, il jugeait cela non pertinent.

D'autres lacunes 

La défense a mis en doute la gestion de la scène de crime au cours des premières heures d'intervention des policiers.

Des traces de pas indiquant que la victime a été traînée ou portée en travers de la plage vers l'endroit où elle a été retrouvée n'ont pas été photographiées.

La voiture de Sonia Raymond ainsi que les objets s'y trouvant n'ont pas été vérifiés pour empreintes. À l'époque, l'enquêteur Lebel cumulait pourtant près de 14 ans d'expérience et une vingtaine de dossiers d'homicides.

Près de 18 ans après les faits, Réal Savoie subit son procès pour meurtre, agression sexuelle armée ainsi que de séquestration forcée à l'endroit de Sonia Raymond.