/sports/fighting
Navigation

La réponse d'Eleider Alvarez se fait toujours attendre

Eleider Alvarez
PHOTO AGENCE QMI, MARTIN ALARIE Eleider Alvarez

Coup d'oeil sur cet article

Le boxeur Eleider Alvarez n'a toujours pas accepté d'affronter Jean Pascal en sous-carte du duel opposant Adonis Stevenson à Andrzej Fonfara.

Rejoint en Colombie où il est en vacances avec sa famille, le pugiliste soutient qu’il s’agit d’une question d'argent et qu'il mérite une bourse dépassant 200 000 $.

«Ce n'est pas le champion [Adonis Stevenson] qui va vendre les billets le 3 juin, c'est Jean Pascal et moi», a indiqué celui qu’on surnomme «Storm».

Alvarez se dit prêt à mettre à l'enjeu, une fois de plus, son titre d'aspirant obligatoire.

«C'est un combat populaire au Québec et c'est aussi sur le réseau Showtime. [...] Jean est populaire à Montréal, il est très connu dans la boxe internationale. Et je pourrais devenir encore plus populaire», a ajouté le boxeur qui vient de célébrer ses 33 ans.

Une réplique pour «Superman»

Alvarez en a aussi profité pour lancer une flèche à Stevenson, le champion des poids mi-lourds du World Boxing Council (WBC).

«Si je gagne contre Pascal, je deviendrai plus populaire que lui», a-t-il ajouté.

Stevenson avait indiqué en entrevue à la chaîne TVA Sports qu'il n'affronterait pas l'aspirant obligatoire du WBC. Selon lui, la télévision payante ne considère pas Alvarez comme un aspirant obligatoire.

Par ailleurs, le gala du 3 juin qui doit mettre en vedette Stevenson et Fonfara n'a toujours pas été confirmé. Les deux boxeurs auraient signé leur contrat, mais on attend toujours une annonce officielle.