/lifestyle/sexromance
Navigation

Don Juan, Casanova... lequel choisir?

Pareja de enamorados en el dia de San Valentin
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Avez-vous remarqué combien certains hommes parviennent à faire «fondre» de bonheur les femmes, simplement en les regardant ou en leur faisant un sourire charmant? Qu’ont de particulier ces messieurs pour faire s’émouvoir ces dames? Sous leurs regards elles se sentent importantes, vivantes et terriblement attirantes! Une femme peut-elle vivre avec un Don Juan? Serait-il préférable pour elle de choisir un homme moins séducteur? 

Nombreux sont ceux et celles qui croient que la séduction passe directement par la beauté. Évidemment, il serait naïf de croire qu’une certaine beauté n’influence aucunement les jeux de séduction. Nadia nous dit: «Il était tellement beau! Quand je l’ai vu rentrer dans la pièce juste avant la conférence, nos regards se sont tous dirigés sur lui (ma gang de collègues de travail). Il s’est assis près de nous et à son air, je voyais très bien à quel point il était confiant, voire un peu trop – presque arrogant! Mais ça m’a vraiment plu! Je trouvais ça hyper séduisant! Comme je suis une femme qui aime avoir ce qu’elle désire, j’ai réussi à avoir son numéro de téléphone et on s’est rencontrés pour boire un verre la semaine suivante. Il parlait bien, savait quoi dire pour me plaire et me faire fondre. On s’est retrouvés au lit! Honnêtement c’est formidable pour l’ego d’avoir un homme comme ça à nos côtés, mais je vous garantis­­ que je ne voudrais pas vivre au quotidien avec un Don Juan comme ça! Épuisant!»

Un séducteur convaincu

Plusieurs femmes constatent être sensibles à la beauté d’un Don Juan, mais la majorité d’entre­­ elles avouent vibrer davantage­­ aux belles paroles. Monique­­ dit: «Pas toujours besoin d’être un dieu grec pour me faire fléchir le genou! Un homme qui a le verbe facile, ça m’enchante». Pierrette, une femme de 43 ans avoue s’être fait «endormir» par son Don Juan: «Il n’avait rien de particulièrement beau chez lui. Grand nez, peau rêche, petite taille. En fait, j’ai craqué pour lui lorsqu’il s’est mis à me parler. Je suis littéralement tombé sous son charme. En réalité, je ne voyais plus du tout son physique, seuls comptaient ses mots. Il m’a fait de beaux compliments – la divorcée en avait bien besoin! – et il m’a eue. Notre relation a duré six mois et après tout ce temps, je n’en pouvais plus. J’avais l’impression de partager mon chum avec des millions de femmes. Je ne suis pas une femme jalouse ou possessive, mais il faisait monter en moi des sentiments totalement inconnus. Je me sentais très mal à l’aise par toutes les attentions qu’il portait aux autres femmes. Je réalise maintenant que j’avais entièrement raison de me sentir comme cela. Il ne m’a jamais été fidèle.»

En vérité, tout Don Juan qui se respecte multipliera ses conquêtes et s’octroiera le droit à la séduction incessante. Le problème, dans bien des cas, c’est que la partenaire n’est pas toujours­­ au courant... ou même d’accord­­ avec ce mode de vie...

Qu’est-ce qui fait craquer les femmes ?

Certaines qui ont succombé aux charmes d’un Don Juan racontent avec émotion à quel point elles ont pu ressentir de la fierté: imaginez, séduire le séducteur! Elles se retrouvent avec celui qui est si convoité de toutes. Elles ont été choisies... parmi toutes... c’est flatteur non? Mais n’oublions pas une autre explication, celle de Sophie Cadalen, psychanalyste: «Certaines femmes ont une propension à consommer sans s’engager. Elles aiment les Don Juan car elles séparent la sexualité de l’engagement, et on attribue aux Don Juan des qualités et des atouts que n’ont pas les autres hommes. Il ne faut pas nier cette pulsion des femmes à être elles aussi du côté du sexuel, et non de l’engagement!».

Vivre avec un Don Juan? Là est la question! En fait, tout est possible dans la mesure où les deux partenaires sont totalement conscients, avertis et en accord avec ce mode de vie. Car le Don Juan collectionne les conquêtes, vit dans la séduction consommée et est rarement fidèle à ses engagements amoureux.

Ce qui fait craquer les femmes sensibles aux Don Juan de ce monde, c’est ce côté inaccessible: cet homme chasseur, offensif et séducteur: celui qui veut une femme et qui «l’obtient». Il fait de la séduction sa mission et il met les éléments en place pour la faire tomber dans son piège. Et elle y plonge parfois directement, en toute connaissance de cause!

Le Casanova sera celui qui vivra­­ de grandes histoires d’amour! Le Don Juan sera le collectionneur d’aventures et le conquérant. Avoir à choisir? À chacun ses goûts! Vous comprendrez qu’il n’existe pas un seul type de femme susceptible de tomber en pâmoison devant un Don Juan bien affirmé­­!