/world/usa
Navigation

Le chef du Pentagone en tournée au Moyen-Orient

Le chef du Pentagone en tournée au Moyen-Orient
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le secrétaire à la Défense américain Jim Mattis fera la semaine prochaine une tournée au Moyen-Orient chez plusieurs alliés clefs des États-Unis de la région dont Israël et l’Égypte, a indiqué le Pentagone dans un communiqué.

Le chef du Pentagone sera à Ryad mercredi avant de se rendre au Caire puis en Israël où il rencontrera le président Reuben Rivlin, le premier ministre Benjamin Netanyahu et son homologue Avigdor Lieberman.

Jim Mattis aura également des rendez-vous au Qatar, et à Djibouti où il rencontrera notamment le président Ismail Omar Guelleh.

M. Mattis veut notamment évoquer pendant cette tournée « les efforts destinés à contrer les activités déstabilisatrices et vaincre les organisations terroristes extrémistes », selon le communiqué du Pentagone.

L’expression « activités déstabilisatrices » est souvent employée par le Pentagone pour décrire les activités de l’Iran dans la région, qui inquiètent Israël et les alliés arabes des États-Unis.

Jim Mattis est réputé pour sa méfiance envers Téhéran, visée également par quelques tweets virulents du président Donald Trump.

«L’Iran joue avec le feu - ils ne se rendent pas compte de combien le président Obama était “gentil” avec eux. Pas moi!», avait tweeté le président américain début février, après un tir iranien de missile balistique le 29 janvier.

Les États-Unis soutiennent actuellement par des ravitaillements en vol et du renseignement la coalition arabe, menée par l’Arabie saoudite, qui combat au Yemen les rebelles chiites Houthis soutenus par l’Iran.

La tournée de M. Mattis survient également alors que la coalition internationale contre le groupe État islamique prépare l’assaut final contre la capitale de facto des jihadistes en Syrie, Raqa.

La coalition doit décider quel sera le rôle des milices kurdes dans cette opération visant une ville très majoritairement arabe.