/sports/fighting
Navigation

Matane: Un gala d’arts martiaux mixtes illégal?

Coup d'oeil sur cet article

MATANE - Un gala d'arts martiaux mixtes devrait avoir lieu en juin à Matane, mais selon le Code criminel cette activité est illégale.

Avant 2013, les organisateurs de tels tournois avaient une entente tacite avec les autorités. On appelait la police avant l'événement et on s'assurait de se conformer à certaines règles.

Depuis 2013, il y a eu une modification du Code criminel qui rend désormais illégaux les sports de combat qui ne sont pas reconnus par le Comité olympique.

S’il y a une plainte, la police peut donc intervenir et faire cesser le combat, ce qui s’est déjà produit récemment à Rimouski.

«Mais je ne vois pas pourquoi on devrait faire une plainte. C’est quelque chose qui existe depuis longtemps, depuis 30 ans par exemple pour le kick-boxing. C’est sécuritaire », a expliqué le représentant de la Fédération québécoise de boxe mixte amateur, Fernand Morneau.

Depuis quelques années, une commission gouvernementale se penche sur la question. Le but est de mieux encadrer de façon légale les sports de combat d’arts martiaux mixtes et de s’assurer de la sécurité des participants, mais aussi d’empêcher que le crime organisé ne s’y infiltre. Ce devait être une affaire de quelques mois, finalement quatre ans plus tard rien n’a encore bougé.

Les organisateurs pressent les autorités gouvernementales de modifier la loi. Pour les clubs et fédérations d’arts martiaux, des galas de ce genre représentent des retombées économiques pour assurer leur pérennité.