/travel/destinations
Navigation

Incursion dans l’univers des pubs et des collèges anglais

Coup d'oeil sur cet article

Bien manger, bien boire et dormir; voici des activités plus qu’importantes lorsque l’on voyage. En Grande-Bretagne, nous avons été particulièrement bien servis sur ces aspects. Ainsi, à Londres, c’est avec un ravissement total que nous avons découvert la cuisine des pubs, aussi savoureuse que réconfortante, servie dans un décor traditionnel, où le bois, les tentures et le cuir vieilli sont à l’honneur.

Nous étions munis de l’application ­Camra’s Good Beer, qui nous permettait de repérer rapidement les endroits où l’on trouve de véritables ales ou cask ales, ce type de bière traditionnelle, non pasteurisée, dont la fermentation est ­encore active et qui ne peut être servie qu’à même le fût. Tout un monde de ­saveurs s’est ouvert à nous!

Au pub The Checkers, dans la ville universitaire d’Oxford, nous avons accompagné notre York chocolate stout et notre golden fleece (deux real ales) d’un ­pulled beef pudding, boulettes d’agneau braisé, purée de pommes de terre et ­montagne de légumes frais, cuits à la ­perfection. Un délice que l’on savoure tranquillement, confortablement installés sur l’un des canapés­­ du bar, duquel nous avions approché­­ deux petites tables basses. Et les desserts! Immanquablement, nous nous partagions l’une de ces incroyables douceurs: flat jack aux ­abricots ou sticky toffee pudding; même le pouding au riz est sublime, servi ­brûlant et arrosé d’un coulis de fruits rouges...

Dans les Cotswolds, au village de Stanton­­, tout en haut de la colline, le Mount Inn Pub nous ravit avec son atmos­phère chaleureuse, ses plats de gibier, ses feux de foyer et divans de cuir. On s’amuse à y observer les habitués, dont plusieurs sont venus avec leur chien. Certains de ces compagnons canins sont d’ailleurs confortablement installés sur les genoux de leur maître assis au bar. La bonne humeur­­ règne et l’on se sent chez nous!

Au-delà de leurs affiches colorées et de leurs noms souvent amusants ou ­évocateurs, l’univers des pubs sera pour nous l’occasion de constater la discipline et l’efficacité du peuple anglais. Très ­populaires – on comprend pourquoi! – les pubs sont souvent archibondés. Pourtant, nul besoin de jouer du coude au comptoir pour se faire servir. La courtoisie et le respect de l’ordre d’arrivée des clients ­règnent en maîtres. Impressionnant!

La tradition des collèges

À Oxford, c’est à partir du collège St-Hugh, où nous avions réservé une – très confortable – chambre d’étudiant, que nous avons rayonné à travers la célèbre cité médiévale, à la découverte de ses musées, grandes bibliothèques et collèges­­ réputés. Mes principaux coups de cœur sont allés à deux de ces institutions classées parmi les plus prestigieuses. Christ Church College, tout en pierres sculptées, immenses voûtes et pittoresques jardins, nous a littéralement transportés à une autre époque. La visite culmine avec l’immense et splendide Dining­­ Hall aux murs couverts de portraits­­ d’ancêtres, dont une réplique a servi de lieu de tournage pour le premier film de la série Harry Potter.

À Magdalen ­College, nous arrivons juste à temps pour les Evensongs, ces psaumes chantés par une chorale de jeunes hommes. Puis, nous complétons la visite par la chapelle – digne d’une véritable ­petite cathédrale –, les prés peuplés de daims et les pittoresques barques à fond plat, manœuvrées à la perche sur les eaux de la rivière Cherwell.

Dans la grande cour de New College – dont la construction date tout de même de 1379 –, au pied de la haute tour carrée du 14e siècle, un petit groupe d’étudiants est assis dans l’herbe pour lire ou jouer de la musique, à l’ombre des grands ­platanes. Dire que l’on enseignait déjà à New College avant même la naissance de Christophe Colomb ou de Jacques ­Cartier...

On termine la visite d’Oxford par une agréable balade le long des rives de la ­Tamise. Le sentier de la Tamise, bucolique, historique et fort bien aménagé, est considéré comme l’un des plus beaux sentiers­­ de longue randonnée d’Angleterre­­; on peut le parcourir à pied ou à vélo sur près de 300 km!