/sports/opinion/columnists
Navigation

Le 3 juin au Centre Bell

Coup d'oeil sur cet article

On va finir par y arriver. Eleider Alvarez va revenir de Colombie en fin de semaine. Et lundi, avec son gérant personnel Stéphane Labrie, Marc Ramsay et Yvon Michel, il va décider si oui ou non, il affrontera Jean Pascal le 3 juin.

Au moins, on sait depuis hier que le combat aura lieu au Centre Bell. Les partenaires habituels de Michel, le Centre Vidéotron, est occupé par un rodéo et il n’y a pas eu moyen de trouver un arrangement. On va s’ennuyer d’Alain April.

Tout le monde attend fébrilement la décision d’Alvarez. Son entraîneur Marc Ramsay encore plus que les autres. Ramsay n’aime pas du tout préparer un boxeur pour affronter Jean Pascal. Faut le comprendre, il a été l’entraîneur de Pascal pendant plus de 15 ans. Il est resté attaché au flamboyant boxeur et l’idée de préparer Alvarez pour le battre ne lui sourit guère.

Sauf qu’il a été clair hier à son gym à Laval, si tout le monde s’entend pour le combat, alors, il va préparer Alvarez pour la guerre.

Samuel Décarie travaille fort en Colombie avec Alvarez et il donne des nouvelles chaque jour à Ramsay.

Ce qui chicote un peu tout le monde c’est qu’Adonis Stevenson va recevoir 1,5 $ million pour sa finale alors que tout le monde est bien conscient que le combat « vendeur » de la soirée sera celui entre Alvarez et Pascal.