/sports/opinion/columnists
Navigation

Le CH ne sera pas gelé 12 mois par année!

HKO-HKN-SPO-NEW-YORK-RANGERS-V-MONTREAL-CANADIENS---GAME-TWO
photo AFP Même si la marijuana sera légale au Canada à compter du 1er juillet 2018, elle restera interdite dans la convention collective des joueurs de la LNH.

Coup d'oeil sur cet article

La manchette en Une du Journal d’hier était fabuleuse. Le Canada gelé douze mois par année sur fond de caricature de Justin Kumbaya pompant son bat.

Le Canada, c’est pas si grave, c’est pas tellement sérieux. Mais le Canadien dans la boucane, là, on parle des vraies affaires.

Va arriver quoi avec nos jeunes Glorieux ? Nathan et Alex vont-ils pouvoir fumer tranquillement leur gros joint assis bien tranquille dans un parc de la ville ?

Tomas et Brandon vont-ils tester leur pouce vert en faisant pousser leurs quatre plants de marijuana d’un mètre de haut réglementaires dans leur salle à manger ? Et vont-ils apporter leur pot à Brossard pour que le chef prépare des muffins délirants de saveur ?

Le projet de loi de Justin Kumbaya change beaucoup de choses. La Ligue nationale interdit la consommation des drogues qui améliorent les performances... et les drogues illégales. Le pot entrait dans cette catégorie comme la cocaïne. Les joueurs risquaient d’être testés et d’être suspendus.

On n’a pas oublié ce pauvre Ric Natress du Canadien, suspendu pour trente matchs parce qu’il s’était fait prendre avec un joint dans la poche de son veston.

Mais à partir du 1er juillet 2018, le pot ne sera plus une drogue illégale dans les sept villes canadiennes de la Ligue nationale. On fait quoi ?

LE POT VA RESTER INTERDIT

D’habitude, c’est la loi du pays ou de la province qui s’applique. Un joueur de 19 ans des Panthers ou du Lighting de Tampa Bay n’a pas le droit de boire une bière dans un bar de la Floride. On exige 20 ans. Mais dès qu’il débarque à Montréal et qu’il se rend chez Paree, il peut se taper une couple de blondes en toute légalité. Parce qu’au Québec, si on peut aller faire la guerre à 18 ans, on peut aussi siroter une petite fraîche.

Et puisque les brasseurs sont de gros commanditaires dans la Ligue nationale, personne ne va dire un traite mot.

C’est bien dommage pour eux, mais nos petits gars ne pourront pas se geler la binne tout de suite au pays de Kumbaya.

J’ai posé la question hier matin à Donald Beauchamp du Canadien qui m’a vite refilé le numéro de Gary Meaghar, le vice-président communications de la LNH.

Il était deux heures quand Meaghar a rappelé. Et il était complètement dépassé par la question : « Personne n’a posé la question. Et c’est une maudite question. (hell of a question) Effectivement, la marijuana ne sera plus illégale et ce n’est pas une drogue améliorant la performance d’un joueur. Sans doute qu’il faudra poser également la question à l’Association des joueurs. Je vais devoir vérifier auprès d’autres sources avant de donner une réponse précise », a-t-il dit.

C’est finalement un peu avant sept heures que Meaghar a rappelé avec la réponse : « La Ligue nationale va continuer à appliquer la convention collective intervenue entre la Ligue et l’Association des joueurs. La convention stipule que la marijuana est un produit interdit dans la ligue, donc la consommation du pot sera interdite aux joueurs de la ligue à moins d’une nouvelle entente collective », a-t-il dit en pesant chacun des mots.

ET LA PERCEPTION ?

Mais qu’il le veuille ou pas, le Canadien entre dans une nouvelle réalité. Ça ne veut pas dire que les petits gars vont se la geler à tous les soirs. Mais tôt ou tard, un joueur va décider de faire valoir ses droits de consommer un produit légal dans son pays. Et alors, oncle Geoff va faire quoi ? La perception populaire va évoluer, mais je ne suis pas convaincu que la vision d’une couple de Glorieux attablés avec un gros bat va être bien acceptée par la majorité des amateurs.

Pour les prochaines années, la Ligue nationale va défendre sa position plus conservatrice en soutenant que la majorité de ses équipes sont basées aux États-Unis où à l’exception du Colorado, la marijuana continue d’être criminalisée. Ça va laisser le temps aux mœurs d’évoluer au Canada.

Et puis, la cigarette est légale même si les ayatollahs de la pureté s’acharnent sur les fumeurs et à ma connaissance, aucun joueur du Canadien ne fume. Peut-être ne prendront-ils pas la chance de nuire à leur condition physique en consommant du pot ? C’est quand même de la boucane...