/sacchips/mishmash
Navigation

Jésus a-t-il vraiment existé ?

Ou est-il une légende comme le lapin de Pâques ?

«Héhé, mes followers vont jamais croire que j'existe pour vrai!»
olly - Fotolia «Héhé, mes followers vont jamais croire que j'existe pour vrai!»

Coup d'oeil sur cet article

Alors que certains penseurs affirment que Jésus (LE Jésus, pas le Jesus de Big Lebowski) est un personnage fictif pour incarner l’histoire sur laquelle se base le christianisme, il existe en fait un ensemble d’écrits prouvant son existence.

À FAIRE: [QUIZ] Connaissez-vous bien l'histoire de Pâques ?

À REGARDER: [VIDÉO] Pourquoi Pâques change de date d'année en année ?

Le Nouveau Testament de la Bible peut être considéré comme un genre de biographie de Jésus, où la vie de Jésus est présentée selon deux apôtres (Matthieu et Jean) et deux disciples (Marc et Luc). Cependant, ces récits ont été écrits après la mort de Jésus, soit en moyenne une quarantaine d’années après sa mort.

Les théologiens s’entendent pour affirmer que Paul a écrit ses épîtres, faisant également partie du Nouveau Testament, au maximum 25 ans après la mort de Jésus. Déjà, on se rapproche.

Mais ceci reste des écrits «motivés», en un sens. Ce sont les premiers chrétiens qui veulent faire connaître leur histoire. Y a-t-il des sources plus neutres décrivant Jésus?

Oui, il existe des sources plus neutres – ou plutôt, moins associées au début du christianisme. L’historien Flavius Josephus a écrit une histoire du judaïsme vers l’an 93 qui inclut deux références à Jésus.

Vers l’an 115, deux politiciens romains, Pline et Tacite, apportent des confirmations intéressantes. Ils indiquent qu’un Jésus a effectivement été exécuté par Ponce Pilate, le préfet romain de Judée, et que ce Jésus était adoré comme un dieu. Tiens, tiens. C’est très révélateur, surtout que ces politiciens n’étaient pas des admirateurs des chrétiens, qu’ils trouvaient superstitieux et obstinés.

«Héhé, mes followers vont jamais croire que j'existe pour vrai!»
Weknowmeme

Il existe un courant de pensée clamant que Jésus n’a jamais existé, il s’agit de la thèse mythiste. Or, même s’il n’y a pas de preuves archéologiques de l’existence de Jésus, il y a un consensus dans la communauté savante des experts travaillant sur le christianisme ancien voulant que Jésus ait bel et bien existé. La thèse mythiste est considérée comme de la pseudoscience.

 

Cela mentionné, s’il y a peu de doute quant à l’existence réelle de Jésus, le mystère entourant sa résurrection constitue un tout autre sujet!

Pour en savoir plus, cette entrevue avec le professeur Simon Gathercole dans The Guardian.