/misc
Navigation

La fameuse bouteille de vin à 6$

Coup d'oeil sur cet article

Il y a une question qui se retrouve fréquemment dans ma boîte courriel depuis le mois de janvier: «Philippe, as-tu goûté au nouveau vin à 6 $ à la SAQ et si oui, est-ce que tu le trouves bon?». Depuis l’arrivée du Fuzion ou du Ménage à trois, il y a quelques années, aucun autre vin n’a autant fait jaser les Québécois. Voici donc mon avis et un peu d’informations sur ce vin moldave offert en blanc et en rouge et coûtant seulement 6,15 $ la bouteille.

D’où viennent-ils?

Qui élabore ces deux vins qui sont sur toutes les lèvres ces temps-ci?

Il s’agit d’un blanc fait de sauvignon blanc et d’un rouge issu de cabernet sauvignon. Tous deux sont du millésime 2015. Ils sont mis en bouteille par un domaine familial qui se nomme Vinaria din Vale et la gamme de vin se baptise Crama Regala (la crème, le régal). Le producteur possède pas moins de 1000 hectares de vignes répartis dans trois zones viticoles différentes en Moldavie. Il faut savoir que la Moldavie est un petit pays (de 350 km par 150 km) d’Europe de l’Est qui est entouré par la Roumanie et l’Ukraine.

Vous devinerez donc que les vins moldaves sont très rares sur notre marché. En fait, mis à part ces deux cuvées de la gamme Crama Regala, il y a seulement un autre produit de cette nationalité en magasin.

Le blanc et le rouge sont arrivés tous deux au début janvier sur les tablettes de la SAQ et, en plus ou moins trois semaines, les 120 000 bouteilles disponibles étaient toutes déjà vendues. La SAQ n’a pas hésité à effectuer d’autres commandes et il s’agit maintenant d’un produit régulier. À la rédaction de ces lignes, plus de 250 succursales en avaient en bonnes quantités aux quatre coins de la province.

«Buvable»?

Est-ce qu’ils sont plus que simplement «buvables» à ce prix?

Le sauvignon blanc nous a agréablement surpris. Il est frais, simple, pas trop parfumé, sans bois, sans sucre et amplement satisfaisant. Disons qu’il pourrait même faire tout un pied de nez à bien des maigrichons pinards coûtant le double de son prix. Ce n’est pas le plus bavard sur le plan aromatique, ni un produit d’une longueur en bouche à n’en plus finir, mais rien ne fait défaut. C’est un vin vachement honnête si l’on considère qu’il s’agit de la fiole de 750ml la moins dispendieuse, tous vins confondus, au Québec.

Le rouge n’est pas mauvais et il ne nous a pas fait faire la grimace, mais disons que c’est davantage le blanc qui a retenu notre attention. Je vous suggère donc de les goûter tous les deux et de juger par vous-mêmes pour vous faire une idée. Visez 8-9 degrés Celsius pour le service du blanc 15-16 degrés pour le rouge. Ne soyez pas trop patient avec ceux-ci et tirez-leur le bouchon dans les 12 à 18 mois suivant leur achat.

Vin de la semaine

Accompagnera des burgers bien garnis, des côtes levées ou des brochettes de boeuf.

Voici le candidat idéal pour vos premiers barbecues printaniers! Oui, il possède un profil moderne, une signature assez «Nouveau Monde» ainsi que des saveurs affirmées, mais le vin n’est pas lourdaud, massif et fait «à la chaîne» de façon industrielle et «technologique», comme certains de ses collègues de l’hémisphère sud. C’est gourmand, juteux, bien fruité et il y a de la chair autour de l’os! Les viandes grillées, saignantes et/ou bien relevées lui iront à ravir.

  • Cabernet Sauvignon 2014
  • La Mascota
  • Mendoza - Argentine
  • Code: 10895565
  • Prix: 16,15 $ - Servir à 16 °C