/finance/business
Navigation

De la difficulté à recruter

Le secteur des TIC peine à pourvoir certains postes

Dans le secteur des TIC, 182 000 postes devront être pourvus d’ici 2019 au Canada. Sur la photo (à titre illustratif seulement), un employé d’Ubisoft à l’œuvre en mai dernier, à Québec.
Photo d'archives, Jean-François Desgagnés Dans le secteur des TIC, 182 000 postes devront être pourvus d’ici 2019 au Canada. Sur la photo (à titre illustratif seulement), un employé d’Ubisoft à l’œuvre en mai dernier, à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Certains emplois sont plus difficiles à pourvoir que d'autres, notamment dans le secteur des technologies de l’information et des communications (TIC), pour lequel le Conseil des technologies de l’information et des communications évalue que 182 000 postes devront être pourvus d’ici 2019 au Canada.

Les entreprises de cette industrie devront certainement recruter à l’étranger pour parvenir à compléter leurs équipes et assurer leur croissance. Le gouvernement Trudeau se penche justement sur cette question dans sa nouvelle Stratégie en matière de compétences mondiales.

Indeed Canada, l’un des plus importants sites de recherche d’emplois au pays, a récemment dévoilé la liste des professionnels en TIC qui sont les plus recherchés. Le site a dressé son palmarès en se basant sur les postes les plus souvent offerts par les entreprises en TIC sur son portail internet.

Développeurs

Les développeurs spécialisés sont les professionnels des TIC qui ont le plus l’embarras du choix au moment de se trouver un emploi, selon Indeed, qui note que sept des dix premières positions de son palmarès sont occupées par ce type de postes. La rareté des employés pour le nombre d’emplois disponibles génère d’ailleurs des salaires enviables, ceux-ci oscillant entre 61 000 $ et 102 000 $ en moyenne par année.

Toutefois, les développeurs d’applications mobiles sont les professionnels les plus difficiles à trouver, a précisé Indeed, qui soutient que 51 % des postes dans ce domaine restent ouverts plus de 60 jours sur son site.

Au Québec

Suivent les analystes-programmeurs (40 %), les développeurs IOS (37 %), les administrateurs de système principal (37 %) et les développeurs Android (36 %).

Il est à noter qu’au Québec, ce sont les développeurs qui sont les plus difficiles à trouver, quatre des cinq emplois les plus difficiles à pourvoir se trouvant dans cette catégorie de professionnels. «Le marché de l’emploi dans le domaine des technologies est des plus compétitifs. L’information sur la demande et le déséquilibre du marché montre aux chercheurs d’emploi la marge de négociation dont ils disposent avec les employeurs, mais aussi les domaines où ils sont les plus susceptibles de dénicher un emploi», a dit Jodi Kasten, directrice générale chez Indeed Canada.

«À l’inverse, elle illustre l’importance pour les employeurs du secteur technologique d’élargir leur bassin de talents et de bien doser les incitatifs, qui vont parfois au-delà des généreuses conditions de rémunération, pour attirer les meilleurs candidats», a-t-elle ajouté.

EMPLOYÉS DE TECHNOLOGIE LES PLUS RECHERCHÉS AU CANADA

  1. Développeur:  76 337 $
  2. Concepteur logiciel: 74 092 $
  3. Architecte logiciel: 102 713 $
  4. Intégrateur Web: 76 836 $
  5. Développeur Java: 78 025 $
  6. Ingénieur logiciel: 84 315 $
  7. Développeur Full Stack: 80 157 $
  8. Développeur .NET: 79 644 $
  9. Développeur Web: 61 710 $
  10. Administrateur système: 66 077 $