/entertainment/opinion/columnists
Navigation

District 31: la frustration!

Coup d'oeil sur cet article

La semaine dernière, emportée par mon enthousiasme, je vous disais qu’Hélène Bourgeois-Leclerc était si bonne dans District 31 que sa nomination aux Gémeaux était déjà assurée. Mais non!

À cause des changements apportés aux catégories des Gémeaux, District 31 ne sera admissible à aucun prix.

C’est quand même hallucinant que cette série, qui est le succès phénoménal de l’année, ne puisse pas concourir dans la course aux Gémeaux. C’est comme si un des meilleurs athlètes de l’heure ne pouvait pas participer aux Jeux olympiques. Ou qu’un des meilleurs films de l’année ne pouvait pas être en nomination aux Oscars.

Vous avez dit frustrant?

LE MYSTÈRE DISTRICT 31

Selon les modifications des règlements de l’Académie, depuis 2015 l’appellation téléroman a disparu: à la place, on a la catégorie meilleure série dramatique annuelle (de 2 à 13 épisodes), série saisonnière (de 14 à 26 épisodes) et quotidienne.

Or, District 31 est la seule quotidienne en ondes ces temps-ci. Elle ne sera pas en nomination puis­qu’elle n’a aucune autre série à affron­ter. Quand une émission est seule dans son genre, la catégorie est automatiquement annulée.

Magalie Lépine-Blondeau et Vincent-Guillaume Otis ne pourront pas être en nomination comme meilleurs comédiens. Si vous voulez voir ces personnalités adorées, regardez le gala Artis, pas les Gémeaux: ils y sont en nomination deux fois plutôt qu’une (meilleur rôle et personnalité de l’année)! Vous avez adoré les textes de Luc Dionne, plein d’humour et de tendresse? Il ne sera pas en nomination. Et la série elle-même ne pourra pas concourir pour le prix d’excellence.

C’est assez inconcevable qu’on ait multiplié le nombre de catégories, mais qu’en fin de compte, vu qu’il n’y a pas d’autres quotidiennes avec lesquelles se mesurer, une des productions les plus populaires des dernières années se retrouve le bec dans l’eau...

Mettons qu’au gala de cette année, où l’on soulignera l’excellence à la télé, ça va faire drôle de n’y voir aucune mention de LA série qui a ravi le cœur des Québécois.

Vous voulez mon avis? Il y a trop de catégories! L’Académie devrait sérieusement songer à regrouper les séries annuelles, saisonnières et quotidiennes sous une même bannière pour l’année prochaine.

LE COUPLE DE L’ANNÉE

Qui sait? Peut-être qu’en guise de prix de consolation on demandera à Patrick (Vincent-Guillaume Otis) et Nadine (Magalie Lépine-Blondeau) de venir présenter un Gémeaux.

Parlant de ce couple de l’heure, des sources sûres me disent qu’il ne faut peut-être pas se préparer tout de suite à faire notre deuil de ces personnages. Comme on dit en anglais: «It ain’t over til it’s over.» Quelque chose me dit que lors du dernier épisode, jeudi, on va finir sur une note dramatique, laissant planer le doute.

Rappelons-nous la déclaration énigmatique de Luc Dionne à Tout le monde en parle, quand Dany Turcotte lui avait demandé: «Est-ce que tu sais comment ils vont disparaître?» L’auteur de District 31, avait répondu: «Ils ne disparaîtront pas. Je ne peux pas vous dire comment ça va finir.»

Quelque chose me dit qu’on va passer l’été à se demander ce qui est arrivé à nos personnages chouchous. Ça va être long de patienter jusqu’à septembre!