/sports/soccer/impact
Navigation

Les jeunes de l’Impact font la loi

Ballou Jean-Yves Tabla lors du match de samedi.
PHOTO AGENCE QMI JOEL LEMAY Ballou Jean-Yves Tabla lors du match de samedi.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – L'Impact de Montréal a savouré sa première victoire de la saison samedi, un match qui avait une saveur particulière pour deux produits de l'Académie.

Après avoir fait la pluie et le beau temps en United Soccer League (USL), l'heure était venue pour Ballou Tabla et Anthony Jackson-Hamel de se retrouver à nouveau sur le même terrain.

Sauf que cette fois, ils ont pu le faire sur celui du Major League Soccer (MLS).

«Ça montre que ce qu'on a fait l'an passé ça a été vu. Il faut seulement continuer sur cette lancée là et ça va bien aller», a confié Jackson-Hamel en entrevue à TVA Sports, après son but décisif face à l’Atlanta United.

Les performances qu'on offert les deux jeunes loups ne sont pas passées inaperçues.

«Je suis content pour Jackson-Hamel, qui n'a pas joué beaucoup cette saison. Il forme une bonne combinaison avec Ballou et on voit qu'ils sont habitués de jouer ensemble», a lancé un partisan à sa sortie du stade Saputo.

Patrice Bernier a lui aussi été impressionné par ce qu'il a vu de ses deux jeunes coéquipiers.

«Ballou est arrivé et il a amené de la fraîcheur, alors que Jackson a marqué un but après être entré dans le match. C'est ce que tu veux de ceux qui viennent nous épauler en cours de rencontre», s’est réjoui le capitaine du XI montréalais.

Si Ballou n'a fait que confirmer qu'il était mûr pour évoluer sur une base régulière chez les professionnels, Jackson-Hamel a peut-être quant à lui prouvé à son entraîneur qu'il avait tort de ne pas lui avoir donné sa chance en début de saison.

Lorsque l'Impact a dévoilé sa formation en vue du premier match à San Jose, chez les Earthquakes, plusieurs ont été surpris de voir que Nick DePuy avait été préféré à Jackson-Hamel.

À ces derniers, l’entraîneur-chef Mauro Biello avait répondu que le choix de premier tour du dernier SuperDraft était simplement passé devant le Québécois dans la hiérarchie du club. Ce premier but dans le circuit Garber pour Jackson-Hamel viendra peut-être changer l'opinion du pilote.

Chose certaine, les deux joueurs ont fait bonne figure samedi dernier et risquent fort bien d'avoir encore plusieurs occasions d'ici la fin de l'année de démontrer que l'Académie de l'Impact remplit son mandat à merveille.