/news/health
Navigation

Voies respiratoires libérées : une chirurgie pour guérir l'apnée du sommeil

Coup d'oeil sur cet article

Les personnes souffrant d’apnée du sommeil sévère et pour qui le système de ventilation CPAP, utilisé la nuit, n’est pas efficace peuvent désormais se tourner vers la chirurgie maxillo-faciale.

L’intervention qui vise à avancer les mâchoires inférieure et supérieure afin de libérer les voies respiratoires guérirait l’apnée du sommeil sévère dans 90 % des cas. L’apnée du sommeil est une interruption de la respiration durant le sommeil.

«En plus de la machine, de l’orthèse, je portais une mentonnière. Je n’en ai plus besoin du tout», raconte Georges-Olivier Daudelin, qui ne dormait plus avant la chirurgie.

Bien que la chirurgie soit pratiquée depuis 30 ans au Québec afin de corriger des malformations, les effets sur l’apnée du sommeil sont peu connus.

«Quand on l’applique à l’apnée du sommeil, on avance les mâchoires du haut et du bas d’un minimum d’un centimètre, explique le chirurgien maxillo-facial Jean Poirier. On étire les muscles et on agrandit les voies respiratoires d’une façon phénoménale.»

En Amérique du Nord, 14 % des hommes et 5 % des femmes, tous âges confondus, souffrent d’apnée du sommeil. Quelque 40 % des gens ne tolèrent toutefois pas le système CPAP.

«Je dors comme un roi. Ça respire bien. C’est extraordinaire», conclut M. Daudelin. Il affirme que cette chirurgie a changé sa vie.