/opinion/blogs/columnists
Navigation

Canadien: erreurs coûteuses et capitaine improductif

Canadien: erreurs coûteuses et capitaine improductif
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

On prévoyait une longue série entre le Canadien et les Rangers et on en aura une. Les deux clubs sont à peu près d'égales forces et ça ne prend pas grand-chose pour faire pencher la balance.

Les Rangers ont su rebondir devant leurs partisans après le mauvais effort collectif fourni lors du troisième match. Ça aussi, c'était à prévoir.

Leurs joueurs clés ont saisi le message de leur entraîneur-chef, Alain Vigneault. Et les Rangers étaient dus pour remporter un match éliminatoire au Madison Square Garden après avoir encaissé six défaites d'affilée.

Le Canadien, de son côté, n'a pas disputé un bon match, se faisant dominer par ses rivaux en deuxième période.

Plusieurs erreurs ont été commises en zone défensive et deux d'entre elles ont pavé la voie aux buts des Rangers.

Il serait facile d'écrire que le match s'est joué là mais ce n'est pas tout à fait vrai.

On ne peut pas oublier que Shea Weber a joué de malchance tard en troisième période lorsque son puissant tir a fait résonner le poteau derrière Henrik Lundqvist jusque sur la rue Broadway!

Si le défenseur étoile avait réussi à marquer, le Canadien aurait possiblement pu revenir à Montréal avec une avance de 3 à 1 dans la série. C'était un troisième tir sur le poteau pour Weber dans cette série, soit dit en passant.

Il y a des gars chez le Tricolore qui devront secouer rapidement leur torpeur à l'attaque. Je pense à Max Pacioretty, qui traverse une inquiétante séquence de huit matchs sans avoir marqué de but. Son dernier remonte au 30 mars.

Le capitaine devrait s'inspirer du jeu offert par Alexander Radulov, Brendan Gallagher ou Paul Byron. Il doit se montrer plus combatif s'il tient à obtenir de meilleurs tirs au but et de meilleures occasions de marquer.

Pacioretty a aussi joué mollement sur le but victorieux de Rick Nash, étant incapable de sortir la rondelle de son territoire.

Le Canadien pourra difficilement éliminer les Rangers si son meilleur franc-tireur demeure improductif.

Pacioretty serait-il blessé à une épaule, lui qui a encaissé de solides mises en échec depuis le premier match de cette série? C'est toujours possible.

Andrew Shaw est un autre attaquant qui déçoit, lui qui est en quête de son premier point dans la série.

Toujours est-il que trois des quatre rencontres entre le Canadien et les Rangers ont été décidées par la marge d'un but.

C'est à l'image de la première ronde des séries qui est toujours la plus captivante, à mes yeux.

C'est fou comment les matchs peuvent être serrés. On ne peut jamais jurer de rien.

La preuve, c'est que les Maple Leafs mènent leur série contre les puissants Capitals par deux victoires contre une.

Les jeunes Leafs sont vraiment excitants à voir jouer. C'est la version no 9 du film Rapides et dangereux, qui bat présentement des records d'affluence dans les salles de cinéma à travers le monde.