/news/health
Navigation

Le taux de fécondité continue de chuter au Québec

Grossesse
Photo Fotolia.com / igorborodin

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC - Le taux de fécondité des femmes n’a jamais été aussi bas depuis 10 ans au Québec. C’est ce qui ressort d’un rapport de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) qui, pour 2016, établit à 1,59 enfant par femme l’indice synthétique de fécondité dans la province.

Cet indice permet d’estimer le nombre d’enfants à naître en fonction du nombre de femmes en âge de procréer pour une année donnée.

Bien qu'en baisse, la fécondité québécoise ne se situe pas à un niveau aussi faible que celui observé au début des années 2000, lorsque l'indice était inférieur à 1,5 enfant par femme.

«L'analyse montre que la baisse de l'indice synthétique de fécondité est liée à la diminution des taux de fécondité chez les femmes de moins de 30 ans», a expliqué l’ISQ.

Chez les femmes d’au moins 30 ans, l’indice de fécondité reste plutôt stable au Québec, note l’ISQ.

Toujours pour 2016, les femmes accouchent en moyenne à 30,6 ans, tandis que le premier enfant voit normalement le jour lorsque la nouvelle maman a 29 ans.

En nombre absolu, quelque 86 400 nouveau-nés ont vu le jour en 2016, contre 86 800 en 2015 et 87 700 en 2014, a calculé l’ISQ.

Le Nord-du-Québec continue d’être la région – et de loin – où le taux de fécondité est le plus élevé, à 2,51 enfants par femme. À l’inverse, Montréal est en queue de peloton, avec un indice synthétique de fécondité établi à 1,43 enfant par femme.