/sports/hockey/canadien
Navigation

Dans le trouble

Le CH s'incline en prolongation et fera face à l’élimination

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien avait l’occasion de pousser les Rangers dans les câbles, mais c’est maintenant lui qui se trouve en mauvaise posture.

Défait 3 à 2 en prolongation, vendredi soir au Centre Bell, le Tricolore fait maintenant face à l’élimination.

Il pourrait voir sa saison prendre fin, samedi soir, au Madison Square Garden.

Mika Zibanejad a clos le débat avec 5 min 38 s à écouler à la période de prolongation.

Invisible depuis le début de la confrontation, Chris Kreider a choisi le bon moment pour inscrire son premier point des séries éliminatoires.

Son relais transversal, au cœur de l’enclave, a mis la table pour le but victorieux.

Quelques instants auparavant, l’attaquant des Rangers avait lui-même raté une chance en or en fendant l’air sur une passe pratiquement identique de Zibanejad.

Deux occasions gaspillées

Le résultat est d’autant plus crève-cœur que la troupe de Claude Julien fut en contrôle pendant la grande majorité des 40 premières minutes de jeu.

Cependant, incapable de profiter des deux supériorités numériques consécutives dont il a bénéficié au début du second engagement, le Tricolore a laissé son adversaire se relever.

L’attaque massive montréalaise a fait circuler la rondelle allègrement, mais n’a dirigé que trois tirs au but au cours de ces quatre minutes. Chaque fois, Henrik Lundqvist avait le champ libre.

Encore étourdis, les Rangers ont mis quelque 10 minutes avant de décocher un premier tir sur Carey Price dans cet engagement, mais sont tout de même rentré au vestiaire fort d’une égalité de 2 à 2.

Nash en contrôle

Rick Nash, le meilleur joueur des Blueshirts depuis le début de cette série, a une fois de plus fait tout le travail. Sorti du coin de la patinoire avec la rondelle, il a vu Brady Skjei s’emparer de son retour de lancer.

Le troisième vingt fut totalement à l’opposé du précédent. Cette fois, c’est le Tricolore qui a mis au-delà de 10 minutes pour décocher un premier tir au but.

Tentant de créer une étincelle, Claude Julien a jumelé Alexander Radulov à Alex Galchenyuk et Andrew Shaw. Pour leur part, Max Pacioretty et Phillip Danault ont été rejoints par Arturri Lehkonen.

Les visiteurs ont poursuivi leur domination en prolongation.

Lehkonen se distingue

Artturi Lehkonen fut brillant dans la défaite. Il a ouvert la marque après avoir eu le dessus à trois reprises sur Marc Staal au cours de la même séquence.

Puis, il fut à l’origine du but de Brendan Gallagher en soutirant la rondelle à un adversaire qui s’apprêtait à sortir de son territoire. Un but, inscrit en supériorité numérique seulement 24 secondes après que Jesper Fast eut créé l’égalité une première fois.

Byron, l’autre peste

La série avait beau en être rendue à son cinquième match, le niveau d’intensité n’a toujours pas diminué. Au contraire.

La plupart des mises en échec ne servaient pas uniquement à séparer le porteur du disque. Elles avaient pour but de laisser des traces.

Shaw sur Oscar Lindberg et Ryan McDonagh aux dépens de Gallagher en sont de bons exemples.

On a également assisté à plusieurs coups après le sifflet ou derrière l’arbitre.

On a pu constater que Paul Byron commence à tomber sur les nerfs des joueurs des Rangers autant que Gallagher. Ce qui n’est pas peu dire.

Il joue gros, malgré ses 160 livres, et il n’utilise pas seulement son bâton pour contrôler la rondelle.

Mais au terme de la rencontre, ce sont les Rangers qui pavoisaient.

+
Lehkonen
Le jeune Finlandais continue de faire écarquiller bien des yeux. Son acharnement a mené aux deux buts du Canadien. Ses succès dans les coins de patinoire permettent souvent au Tricolore de prolonger sa présence en territoire ennemi.
-
Galchenyuk
L’attaquant américain a été invisible pratiquement tout le match. Ses hésitations à décocher des tirs lui ont fait gaspiller plusieurs occasions potentielles. Il a récolté un troisième point, mais on s’attend à plus de lui.
P
3
2
Première période
1-Mon: Artturi Lehkonen (2), (Beaulieu, Galchenyuk) 12:07 2-NYR: Jesper Fast (2) (Zibanejad) DN-15:56, 3-Mon: Brendan Gallagher (1) (Markov, Lehkonen) AN-16:20.
Emelin (Mon) 5:23, Smith (NYR) (maj.) et Shaw (Mon) (maj.) 10:36, Hayes (NYR) 14:29.
Deuxième période
4-NYR: Brady Skjei (2) (Nash, Vesey) 18:28.
McDonagh (NYR) 1:26, Zuccarello (NYR) 3:30.
Troisième période
Aucun but.
Gallagher (Mon) 0:16, Miller (NYR) 14:13.
Prolongation
NYR: Mika Zibanejad (1) (Kreider) 14:22.
Aucune punition.
Tirs au but
Rangers NY 9 - 10 - 7 - 10 - 36; Montréal 16 - 10 - 7 - 3 - 36.
Gardiens:
NYR: Henrik Lundqvist (G, 3-2); Mon: Carey Price (P, 2-3).
Avantages numériques:
NYR: 0 en 2, Mon: 1 en 4.
Arbitres:
Gord Dwyer, Marc Joannette.
Juges de lignes:
David Brisebois, Pierre Racicot.
ASSISTANCE:
21 288
Mika Zibanejad
Brendan Gallagher
★★
Henrik Lundqvist
★★★