/lifestyle/psycho
Navigation

12 trucs pour retrouver un objet perdu

Vector Set of business people. Businessman walking to the success, businessman is in different situations.
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

On perdrait jusqu’à deux mois de notre vie à chercher les objets qu’on égare. Qu’il s’agisse de clés, d’un cellulaire, d’un porte-monnaie, d’un papier important, d’une bague ou d’autre chose, un peu de méthode et de calme pourraient nous aider à les retrouver.

1. Stop !

Plutôt que de s’énerver et de partir en vadrouille pour chercher frénétiquement le porte-monnaie disparu, en courant d’une pièce à l’autre, il faut tout arrêter sur-le-champ et réfléchir à la façon dont on va procéder pour trouver l’objet en question.

2. Ce n’est pas l’objet qui est perdu, c’est vous qui l’êtes.

Très vite, on doit réaliser que l’objet n’a pas décidé de changer de place, de partir pour Tombouctou ou de jouer à la cachette avec nous. Dans la plupart des cas, je suis respon­sable, vous êtes responsable... Toutes sortes de raisons sont possibles: on pratique ardemment le multitâche, on est ­toujours dans nos rêveries quand on agit, on vit une période de stress, on a mal dormi ces ­dernières nuits ou, pire, on est génétiquement inattentif.

3. Les 3 C.

Avant de vous ­lancer dans la recherche, commencez par invoquer les 3 C: Confort, Calme et Confiance, suggère le professeur Solomon, un spécialiste de la question. Le Confort, vous le trouverez en vous assoyant dans votre fauteuil préféré et en buvant un café, un thé, un jus. Pour le Calme, videz votre esprit de toute ­colère, de tout énervement. ­Respirez lentement... Quant à la Confiance, il s’agit de vous imprégner de l’assurance que vous allez retrouver ledit objet et de vous le répéter: «Je vais trouver mon..., c’est ­certain.»

4. L’objet est là où il devrait être.

Premier lieu: l’objet est à sa place, mais vous ne le voyez pas. Il est caché par autre chose: un cahier cache un stylo, un chapeau cache des clés, un manteau cache un sac. ­Regardez d’abord là où vous avez l’habitude de le mettre. Si vous avez cinq sacs à main, c’est sûr, c’est un peu plus long.

5. Vous cherchez autre chose.

Prenez le cas de la crème à main: vous errez dans la maison, allant dans la chambre, revenant dans le salon, réclamant la crème, vous plaignant de la perdre tout le temps, puis votre conjoint dit: «Ce ne ­serait pas ça?» Le tube est là, devant vous. Dans ces cas, c’est souvent parce qu’on a acheté plusieurs sortes de crèmes à main au cours du temps: on cherche un tube vert, en réalité, il est blanc.

6. Il est là où vous l’avez utilisé la dernière fois.

C’est souvent le cas des gallons à mesurer, des lunettes, des ­ciseaux, du marteau... Dans ces cas, il est impératif de réfléchir à la dernière fois où vous l’avez utilisé, pas l’avant-dernière, la dernière. C’est à ce moment qu’on se rend compte que la mémoire est une faculté imparfaite!

7. Une urgence.

Si vous êtes arrivé à la maison en ayant une faim absolue et que vous êtes allé directement à la cuisine pour dévorer un ­aliment au plus vite, pensez à faire une inspection approfondie des lieux si vous réalisez qu’un objet a disparu. J’ai déjà trouvé mes lunettes dans le frigo.

8. Une pièce à la fois.

Si vous cherchez un objet dans l’entrée, prenez le temps de regarder partout: dans la garde-robe, sur l’étagère, dans les poches de votre veste, etc. ­Ensuite, changez de pièce. Terminez la recherche dans une pièce avant de passer à une autre.

9. La zone eurêka.

Le ­professeur ­Solomon ­assure que la ­plupart des objets perdus se trouvent à 18 pouces (46 centimètres) de leur lieu habituel. Il s’agit ici de tracer mentalement un cercle d’un rayon de 18 pouces et ­d’observer attentivement ­l’espace intérieur. Serait-il tombé derrière la commode? Plusieurs objets roulent.

10. Transformez-vous en ­détective.

Toujours pas trouvé? Mettez-vous dans la peau d’Hercule Poirot. Des clés d’auto? Sortez de chez vous, ­retournez à votre auto, elles y sont peut-être. Refaites le ­chemin parcouru depuis la perte, en vous concentrant.

11. Ce n’est pas vous.

Vous cherchez votre lapin de Pâques depuis une heure, mais votre enfant, votre conjoint ou votre coloc sont passés par là! La tasse à mesurer a disparu? La dernière fois, ce n’est pas vous qui l’avez utilisée, c’est votre conjoint, et vous n’avez pas la même place de rangement pour cette tasse.

12. La destinée.

Vous avez été calme, vous avez été systématique, vous avez fait le tour de chacune des pièces de votre demeure et l’objet manque toujours à l’appel? Il ne vous reste que deux options: vous résigner ou demander l’aide du très efficace saint Antoine de Padoue. S’il s’agit d’un objet ayant une valeur sentimentale, transformez-vous en sage et ­pensez qu’il fera peut-être le ­bonheur de quelqu’un d’autre.