/world/europe
Navigation

Le gouvernement français accuse l’extrême droite d’«instrumentaliser» l’attentat à Paris

French Prime Minister Bernard Cazeneuve speaks next to Interior Minister Matthias Fekl (L) and Justice Minister Jean-Jacques Urvoas after a meeting of the Defense Council on April 21, 2017 at the Elysee Palace in Paris, after a gunman opened fire on police on the Champs Elysees. / AFP PHOTO / THOMAS SAMSON
AFP/THOMAS SAMSON French Prime Minister Bernard Cazeneuve speaks next to Interior Minister Matthias Fekl (L) and Justice Minister Jean-Jacques Urvoas after a meeting of the Defense Council on April 21, 2017 at the Elysee Palace in Paris, after a gunman opened fire on police on the Champs Elysees. / AFP PHOTO / THOMAS SAMSON

Coup d'oeil sur cet article

PARIS - Le premier ministre socialiste français Bernard Cazeneuve a accusé vendredi la candidate de l’extrême droite à la présidentielle, Marine Le Pen, d’«instrumentaliser» l’attentat de jeudi à Paris pour «alimenter la peur».

Mme Le Pen cherche «à instrumentaliser pour diviser, à alimenter sans vergogne la peur à des fins exclusivement politiciennes», a déclaré le premier ministre, alors que le premier tour de l’élection présidentielle se déroule dimanche.

Plus de détails suivront.