/news/currentevents
Navigation

Mort de deux bélugas: une toxine responsable, dit l’Aquarium de Vancouver

Aurora
Photo d'archives, Agence QMI Aurora

Coup d'oeil sur cet article

VANCOUVER – La cause du décès, en novembre dernier, du dernier béluga de l’Aquarium de Vancouver, en Colombie-Britannique, est une toxine, a fait savoir l’établissement.

Aurora, une femelle âgée de près de 30 ans, est morte moins de deux semaines après le décès de sa fille Qila, qui a poussé son dernier souffle à l’âge de 21 ans, en novembre dernier.

Elles étaient bien connues et adorées des visiteurs de l’aquarium. Faisant l’objet de nombreuses études, elles ont aussi contribué à faire avancer la science et les connaissances sur les mammifères marins.

Les deux mammifères présentaient des symptômes similaires avant de mourir: crampes abdominales, perte d’appétit et léthargie.

Après une enquête approfondie de cinq mois qui a réuni une dizaine d’experts, l’établissement a fait savoir qu’ils étaient incapables d'identifier avec exactitude la substance ayant entraîné la mort des bélugas.

«L'enquête a également déterminé que la toxine était probablement introduite par les aliments, l'eau ou par des interférences humaines», a indiqué l’aquarium dans un communiqué.

«La perte de Qila et d’Aurora a été dévastatrice. Leur perte est ressentie profondément par notre personnel et le public», a déclaré le Dr Martin Haulena, vétérinaire principal à l'Aquarium de Vancouver.

«L'enquête nous a permis de comprendre ce qui s'est passé et, surtout, de mieux assurer la sécurité et le bien-être des mammifères marins dans nos soins», a-t-il ajouté.

L’établissement assure que, depuis la mort subite des animaux, plusieurs mesures ont été prises pour évaluer et réduire les risques.